Le lieutenant-gouverneur de la Louisiane, Billy Nungesser avec Brenda Comeaux Trahan et Ray Trahan. Ray et Brenda (Comeaux) Trahan, organisateurs du Pavillon louisianais de l’espace Extrême frontière, lors du Congrès Mondial Acadien 2019.
Le lieutenant-gouverneur de la Louisiane, Billy Nungesser avec Brenda Comeaux Trahan et Ray Trahan. Ray et Brenda (Comeaux) Trahan, organisateurs du Pavillon louisianais de l’espace Extrême frontière, lors du Congrès Mondial Acadien 2019.

Participation importante des Cajuns de la Louisiane au Congrès mondial acadien 2019

Richard Landry
GROSSES COQUES : Il y a tout un programme de prévu pour les Cajuns de la Louisiane et pour tous les participants au 6e Congrès mondial acadien qui a lieu du 10 au 24 août au Sud-Est du Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard. Les organisateurs des activités louisianaises, Ray et Brenda (Comeaux) Trahan de Lafayette, qui ont aussi une résidence d’été à Grosses-Coques, sont à l’œuvre pour présenter un programme chargé d’activités diverses au Pavillon louisianais afin de présenter la culture cajunne /acadienne vibrante de la Louisiane.

     Selon Brenda, il y aura beaucoup plus de Cajuns/Louisianais présents à ce Congrès que dans le passé. Les présentations louisianaises sont commanditées par Louisiane-Acadie et le bureau du Tourisme de l’État de la Louisiane. Le Pavillon louisianais sera ouvert de 15 h à 19 h et après tous les jours dans l’espace Extrême frontière du 16 au 23 août au centre-ville de Moncton.

     Le Centre culturel Aberdeen à Moncton présentera aussi de l’art et de la musique des Cajuns. De plus, lors des 5 à 7 (17 h à 19 h) tous les jours, de la nourriture sera servie alors que des musiciens offriront l’ambiance pour faire danser le monde. Melissa Bonin inaugurera une exposition de ses travaux d’art, l’Ombre dorée, au Centre culturel le 20 août. La soirée louisianaise se veut une soirée exceptionnelle de poésie, chansons et musique. Melissa Bonin lira des extraits de sa poésie avec les poètes Zachary Richard et Jean Arceneaux. Pour sa part, Zachary Richard participera à tous les concerts du Congrès et sera au Pavillon louisianais le 18 août. Le guitariste Sam Broussard accompagnera Zachary Richard et le professeur Barry Ancelet à certaines activités.

     Lors des 5 à 7 au Pavillon louisianais, il y aura des leçons de danses cajunnes. Bruneaux et Blake Miller, les Black Pot Chefs, seront responsables de la cuisine louisianaise. Après 19 h, les activités se poursuivront avec des présentations louisianaises sur la culture cajunne qui existe toujours aujourd’hui.

     De 19 h à 20 h, des soirées de découvertes seront offertes pour connaître les traditions acadiennes de la Louisiane par les contes, les jeux, les films, la poésie et la lecture de livres d’enfants, entre autres activités.

     Le 16 août, le lieutenant-gouverneur de la Louisiane, Billy Nungesser, inaugurera officiellement le Pavillon à 15 h. Aussi, Gaye Breaux Smith participera à la cérémonie du lever du drapeau pour honorer la famille Breaux à Riverside-Albert le même jour. Il y aura aussi au même endroit le dévoilement d’un monument dédié aux Acadiens de Chipoudie qui ont été déportés de là.

     Parmi les autres activités, le maire de Broussard, Ray Bourque, rencontrera le maire de la ville jumelle de Cap-Pelé. Le conseiller de la ville d’Abbeville, Brady Broussard fils, rencontrera le maire de Tracadie-Sheila (N.-B.) afin de renouveler le jumelage et de discuter d’une rencontre en Louisiane lors du Grand Réveil 2020. Alison Miller de la Commission touristique de Vermilion et du Centre culturel d’Abbeville, ainsi que d’autres représentants de diverses villes louisianaises, feront la promotion de leur endroit au Pavillon louisianais.

     Les activités louisianaises se poursuivent le 17 août avec la présentation de la programmation lors de diverses animations louisianaises inspirées par les historiens, poètes, auteurs, artistes, créateurs, musiciens, chefs et promoteurs de l’Acadie venus pour la Grande Célébration.

     Au Pavillon louisianais, les groupes Choupique et Chère Mom, avec le violoneux Terry Huval, vont divertir les visiteurs avec la musique cajunne.

     Les activités louisianaises de l’après-midi de 15 h à 17 h comprendront les présentations suivantes au Pavillon louisianais à l’Extrême frontière du 17 au 23
août :

● une synthèse avec le professeur Jason P. Theriot sur le réveil culturel survenu suite aux expériences de guerre durant la Seconde Guerre mondiale lorsque des Cajuns servaient de traducteurs, ce qui a créé en eux une appréciation de leur langue et de leur culture. Il sera suivi de Gayle Breaux Smith qui va présenter une histoire-généalogie acadienne de la famille Breaux étendue sur 370 ans, présentations faites le samedi 17 août;

● une lecture de poésie et une séance de signature avec l’artiste cajun Zachary Richard. Il sera suivi de Mary Perrin qui abordera le sujet de la guérison et des traiteurs du Sud de la Louisiane. Elle présentera les traditions des guérisseurs qui ont pratiqué la coutume pendant presque 175 ans. Suivra aussi Warren Perrin avec une synthèse du Nouveau projet acadien (New Acadia Project – ou NAP) qui enquête sur la colonie perdue de la Nouvelle-Acadie. En 1765, Beausoleil Broussard et plus de 200 Acadiens sont arrivés au Bayou Teche et ont fondé Acadiana. Depuis les quatre dernières années, le NAP a examiné 18 sites acadiens. Ces présentations auront lieu le 18 août;

● une exploration du patrimoine poétique traditionnel et contemporain de la chanson en Louisiane avec Barry Ancelet et Sam Broussard. Il y aura des ballades, complaintes et chansons à boire de la tradition française, présentation faite le lundi 19 août;

● une synthèse sur le Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL) avec Peggy Feehan, directrice générale du Conseil, depuis janvier 2018. Elle abordera ce qui s’est produit depuis la fondation du Conseil en 1968 jusqu’à nos jours. Elle sera suivie de Viola Fontonet et de deux femmes cajunnes qui présenteront le livre de madame Fontonet A Cajun Girl’s Sharecropping Years et le livre de Warren et Mary Perrin Acadie Then and Now, a People’s History, un mémoire sur comment les femmes du Canada et de la Louisiane ont façonné l’histoire, la famille, la démographie, la culture et l’avenir du peuple acadien. Ces présentations auront lieu le mardi 20 août;

● une synthèse sur les Acadiens du Maryland avec le généalogiste louisianais Martin Guidry. Il abordera la francophonie des années 1755 à 1769 au Maryland suite à la Déportation des Acadiens envoyés par là, leur accueil et leur éparpillement partout au Maryland. Il sera suivi de Greg Wood avec sa présentation sur les Acadiens de Maryland d’aujourd’hui en expliquant leur survivance en demeurant des Français neutres venant de Saint-Domingue et des Antilles. Les présentations auront lieu le mercredi 21 août, toujours au Pavillon louisianais;

● une synthèse sur le contexte créole et la communauté basée sur la définition du mot «créole» selon un réseau de parenté et un aperçu des origines en Louisiane avec le journaliste Fernin Eaton. La présentation s’interrogera à savoir si un Cajun/Acadien peut être un Créole et vice-versa et à quel moment les Métis deviennent aussi Créoles. Louis R. Koerner, fils, suivra avec sa synthèse sur les rois français et le duc de Chouseul qui ont mené à la présence des Cajuns en Louisiane, une histoire des mauvaises décisions des rois français menant à la Déportation des Acadiens de l’Acadie. Ce sera pour le 22 août et

● une synthèse sur le trajet des Acadiens de Beaubassin du Nord jusqu’au Mississippi du Sud, les réfugiés Arceneaux en Louisiane. Don Arceneaux présentera l’histoire de huit familles, chacune ayant un conjoint/conjointe Arceneaux, qui sont arrivées – sans être attendues – à la Nouvelle-Orléans en 1764. Suivront les docteures Moria Istre Hargrove et Elista Istre dans la première présentation de leur film First Cousins : Cajun and Creole Music in South Louisiana qui explore le riche patrimoine de la musique cajunne et créole.

     Parmi les autres activités prévues de 19h à 20 h au Pavillon (veuillez consulter le Programme officiel du CMA 2019), il y a : la présentation de films (le ballet de l’artiste Floyd Sonnier avec DMichael Vincent; le documentaire de Mervine Kahn sur l’Histoire des accordéons cajuns et créoles; le documentaire sur les musiciens cajuns de Joe Falcon et Cleoma Beaux Wade Falcon; et les histoires des anciens combattants louisianais durant la Seconde Guerre mondiale; les présentations, discussions, ventes et signatures de livres (B for Bayou de Marie Cadieux et d’autres auteurs louisianais), une toute première présentation de ce livre; les présentations musicales en soirée auxquelles les invités pourront participer; les expositions de photos de Melissa Bonin et de Hunter Louis Trahan; discussions sur la langue maternelle acadienne et sur les femmes qui discutent de leur influence sur les familles; poésie (lecture sur les contes inspirées par les Cajuns); la généalogie (histoires sur les trajets en Amérique du Nord des familles Guidry et Arceneaux), entre autres.

     Dr Barry Ancelet présentera un exposé sur les aboîteaux et les dialectes selon les chansons, contes, légendes, possessions et processions comme identité partagée entre l’Acadie du Nord et l’Acadie tropicale. Earlene Broussard participera, pour sa part, au Sommet des femmes au Mills River Resort.

     Il y aura de quoi pour tous les goûts !