Pamela V. Sing et Jimmy Thibeault finalistes pour le Prix Gabrielle-Roy 2019

POINTE-de-L’ÉGLISE : L’Association des littératures canadienne et québécoise (ALCQ) est heureuse d’annoncer la liste des finalistes pour l’obtention du Prix Gabrielle-Roy 2019 (section francophone) qui récompense chaque année le meilleur ouvrage de critique littéraire écrit en français portant sur les littératures canadienne et/ou québécoise.

Les finalistes sont (en ordre alphabétique) : Lucie Hotte et Johanne Melançon pour l’ouvrage collectif Robert Dickson, Écrire en temps de paix relative (Éditions Prise de parole); Marie-Andrée Lamontagne pour Anne Hébert, vivre pour écrire (Les Éditions du Boréal); Pamela V. Sing et Jimmy Thibeault pour l’ouvrage collectif Marguerite-A. Primeau, première femme de lettres du Far Ouest canadien (Les Éditions David). 


Un rappel que Émir Delic, professeur au Département d’études françaises à l’Université Sainte-Anne, a remporté le Prix du meilleur article 2020 décerné par l’Association des professeur.e.s de français des universités et collèges canadiens (APFUCC) pour un article paru dans l’ouvrage collectif Robert Dickson, Écrire en temps de paix relative. Intitulée « Robert Dickson, troubadour de la sollicitude », l’étude en question examine la problématique de l’altérité dans l’œuvre d’un poète majeur de la francophonie canadienne.


Ces finalistes ont été choisis par un jury formé de Daniel Laforest (The University of Alberta), Julien Lefort-Favreau (Queen’s University) et Eftihia Mihelakis (Brandon University). Le nom du lauréat ou de la lauréate sera annoncé publiquement le 15 septembre 2020.


L’Université Sainte-Anne félicite Jimmy Thibault pour cette deuxième nomination au Prix Gabrielle-Roy, un prix qu’il a remporté en 2015 avec son livre Des identités mouvantes. Se définir dans le contexte de la mondialisation.