Modernisation de la LLO : la SNA voit le Québec comme un allié de taille

ATLANTIQUE : La Société Nationale de l’Acadie (SNA) accueille favorablement les demandes du gouvernement du Québec dévoilées, dans le cadre de la modernisation de la Loi sur les langues officielles (LLO). L’organisme porte-parole du peuple acadien applaudit ce qu’elle voit comme étant un renouvellement de l’engagement du Québec dans la défense du français partout au Canada. La présidente de la SNA, Louise Imbeault, voit le Québec comme un allié de taille.

« Après plus de trois ans d’efforts soutenus à réclamer une modernisation de cette Loi, voilà que nous recevons aujourd’hui l’appui du Québec, dont nous saluons la direction en reconnaissant la précarité du français tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières. Le peuple acadien est solidaire de toutes les communautés francophones du Canada et entend prendre sa juste place dans la détermination de l’avenir du français au pays. La modernisation doit s’effectuer avec tous les acteurs de la francophonie canadienne, incluant l’Acadie et le Québec. »


En juin 2018, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a pris l’engagement de moderniser la LLO afin de l’adapter aux réalités d’aujourd’hui, cinquante ans après son adoption. Un long processus de consultation a été complété auprès des communautés francophones du Canada, mais le dépôt d’un projet de loi se fait toujours attendre. 


Le gouvernement de Justin Trudeau, par l’entremise de sa ministre responsable du dossier, Mélanie Joly, a annoncé le dépôt d’un livre blanc sur les langues officielles en début d’année 2021, lequel se fait toujours attendre. Les demandes du Québec dévoilées rappellent l’urgence et la nécessité de revoir la LLO et sa mise en œuvre rapide.