Lisa Leblanc passe en mode louisianaise en revisitant un classique cadien avec le groupe Salebarbes.  
Lisa Leblanc passe en mode louisianaise en revisitant un classique cadien avec le groupe Salebarbes.  

Lisa LeBlanc et Salebarbes collaborent sur une complainte

Sylvie Mousseau
Nouveau-Brunswick – Lisa LeBlanc et le groupe Salebarbes revisitent un classique du répertoire cadien, Bonsoir Moreau. Coup de cœur instantané de l’auteure-compositrice-interprète de Rosaireville, cette complainte du musicien louisianais Canray Fontenot évoque le bon temps passé chez nos voisins du sud.

Lisa LeBlanc n’avait pas sorti de nouvelle chanson depuis la parution de son album Why You Wanna Leave, Runaway Queen? en 2016. Bonsoir Moreau lui est venue naturellement. Elle est littéralement tombée amoureuse de cette chanson lors d’une visite au Blackpot Camp à Eunice en Louisiane. Ce camp offre des ateliers de musique, de danse et de cuisine. «Bonsoir Moreau» signifie en réalité «Bonsoir barman».

«Aussitôt que je l’ai entendue, je suis tombée en amour avec cette toune-là. C’est devenu une de mes tounes préférées du répertoire cajun. C’est une complainte, mais ce l’est pas vraiment. C’est juste quelqu’un qui est en train de dire bonsoir au barman. Il y a un genre de blues dans la mélodie et la musique que je trouve intéressant. C’est très proche de la musique acadienne, mais en même temps, c’est différent à cause de toutes les influences qu’ils ont eues», a expliqué l’artiste en entrevue.

Lisa LeBlanc a vécu de très beaux moments en Louisiane. Partageant cette passion pour la musique cadienne avec le groupe Salebarbes, elle a eu envie de collaborer avec cette formation pour enregistrer la chanson et rendre hommage à la culture louisianaise.

«On est une gang qui a un peu le même genre de passion pour la musique acadienne et louisianaise […]. C’est super intéressant d’être une gang de monde, une bande d’Acadiens ensemble qui se passionnent pour la musique de nos cousins du Sud.»

Chacun y a apporté ses couleurs, donnant ainsi un nouveau souffle à cette complainte. Au violon prédominant, viennent se greffer la voix et l’audace de Lisa LeBlanc conjuguée à l’énergie festive de Salebarbes. Une belle collaboration créative qui nous donne envie de sourire en ce début de saison estivale. Tout s’est fait à distance et de façon naturelle.

«C’était un peu comme entrer dans nos pantoufles. On ne s’est même pas posé de question. Je leur ai envoyé une première version guitare-voix et ils ont ajouté leur musique dessus.»

Lancée sur les plateformes numériques, Bonsoir Moreau sort en simple. Il n’est pas prévu qu’elle fasse partie d’un album de Salebarbes ou de Lisa LeBlanc. Cette chanson annonce-t-elle les couleurs de son prochain disque?

«Pas du tout. Le prochain est vraiment différent et il ne va pas être folk du tout. Ce sera une surprise. Ça va être vraiment différent de tout ce que j’ai fait à date», a-t-elle répondu.

Ce nouvel album devrait paraitre en 2022.