Roland d’Eon dans son bureau au Village.
Roland d’Eon dans son bureau au Village.

Le Village historique acadien s’est ajusté pendant la pandémie

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST : La pandémie causée par le COVID-19 a eu un effet majeur sur le tourisme en région, en province et partout au pays. Un secteur, parmi plusieurs secteurs du tourisme qui a témoigné moins de visiteurs et moins d’activités est le secteur de musées. Le Village historique acadien fait partie des musées de la Nouvelle-Écosse et le Village a rencontré et surmonté toutes sortes de défis afin de lui permettre de continuer à offrir une expérience touristique de haute qualité.

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Roland d’Eon le directeur général du Village historique le jeudi 24 septembre dans ses bureaux au Village. Pendant notre conversation avec M. d’Eon nous avons discuté la saison touristique de l’été 2020, les défis causés par la pandémie et les plans pour le futur.


Roland d’Eon nous a confié que le Village a ouvert ses portes au public le 10 juillet. La date d’ouverture officielle avait été reculée en raison d’ordres de santé publique. Le Village a un impact sur la vie économique de la région, car il emploie 22 employés, y inclut cinq étudiants pendant la saison touristique. Il va sans dire que les visiteurs qui proviennent de l’extérieur ont également un impact sur l’économie régionale. Roland d’Eon nous a longuement parlé de sa reconnaissance de l’appui financier qu’il a obtenu des gouvernements provincial et fédéral pendant l’été. Cet appui les a permis de continuer la livraison de leurs services avec un personnel dévoué.


Roland d’Eon a mentionné que l’absence d’un traversier entre la Nouvelle-Écosse et les États-Unis a été une cause parmi plusieurs pour la diminution de visiteurs au Village. Il nous a informés que la plupart des visiteurs au Village étaient des résidents de la Nouvelle-Écosse et qu’il est convaincu que 95 % des visiteurs au Village pendant l’été étaient des visiteurs néo-écossais. Il a constaté qu’il s’attendait un plus grand nombre de visiteurs des provinces atlantique, une fois que la bulle atlantique a été permise, cependant seulement un petit nombre de visiteurs du Nouveau-Brunswick sont arrivés au Village. M. d’Eon a été très content de recevoir des Néo-Écossais de l’extérieur de la région, et il souhaite que leur expérience au Village ait été positive pour encourager d’autres visiteurs dans le futur.


Deux activités au Village qui ont bien fonctionné cet été sont les ventes dans la boutique et les repas à emporter préparés par le restaurant du Village. Les repas qui reflètent un menu local continuent à être très populaires auprès la population locale. En ce qui concerne les ventes de la boutique, Roland d’Eon nous a informés que cette activité était maintenant disponible en ligne, ce qui facilite la vente de produits locaux.


Roland d’Eon est particulièrement content de rapporter que tous les employés ont été retenus, et que les employés ont rendu service au Village, soit avant l’ouverture officielle, ou après la fermeture de la saison touristique.


En ce qui regarde les défis, Roland d’Eon a constaté que le plus grand défi est d’attirer des visiteurs. M. d’Eon regrette de ne pas pouvoir offrir le grand nombre d’activités qui ont eu lieu dans le passé, tel que le souper théâtre, les festivals, etc. Il a quand même annoncé que la vente de tarte allait avoir lieu à l’automne et que son personnel allait coordonner cette activité.


Roland d’Eon a l’espoir que les choses vont s’améliorer et il souhaite que l’an prochain qu’il puisse commencer à livrer une programmation normale. Étant réaliste, il a conclu qu’il pourrait prendre quelques années avant de retourner à la normale. Il a annoncé que le Village allait fermer ses portes au public le vendredi 25 septembre, pour la saison touristique 2020.