Jude Avery explique ce qui l’a motivé à écrire ce livre, The Forgotten Acadians... a story of discovery.
Jude Avery explique ce qui l’a motivé à écrire ce livre, The Forgotten Acadians... a story of discovery.

Lancement à La Picasse du livre de Jude Avery, The Forgotten Acadians

Robert Fougère
PETIT-de-GRAT: C’est le mercredi soir, 6 novembre, à 18 h 30 que Jude Avery, natif de Larry’s River dans le comté de Guysborough, est venu faire découvrir son nouveau livre, The Forgotten Acadians... a story of discovery.

     Il n’est pas arrivé seul. Une amie de longue date, Dolores Boudreau, l’accompagnait et l’a présenté à des cousins de l’Isle Madame. Kenny Boudreau, musicien bien connu des gens de l’Isle Madame et natif de Petit-de-Grat, qui habite maintenant l’Anse à Charlo (Charlo’s Cove), l’accompagnait aussi. Deux compatriotes et amis, Blair et Sylvestre Pellerin de sa région natale, prêtaient main-forte à l’auteur, Jude Avery.

     Il s’agissait aussi d’une rencontre d’auteurs. Odilon Boudreau, lui aussi écrivain acadien qui fait découvrir l’histoire des Acadiens par ses écrits, a partagé la scène pour parler de son plus récent livre, Isle Madame Acadians, ancestral identity and pride.

     Donc, ça a été une soirée, à deux volets, musique et textes, sous la direction de Dolores Boudreau, qui est aussi une musicienne bien connue en région. Celle-ci a lancé la soirée en souhaitant la bienvenue aux visiteurs de Guysborough et de Richmond. Elle a présenté Kenny Boudreau comme un fils de l’Isle Madame, fils du violoneux de renommée, feu Eddie Boudreau. Pour le lancement de la soirée, Kenny était accompagné de Blair Pellerin, à la guitare.

     Kenny a ouvert ce segment de la soirée avec la chanson Savalette, écrite en hommage à ce grand capitaine qui a sillonné les côtes de la région de Tor Bay et qui aurait rencontré Champlain en 1607, justement sur les côtes de Tor Bay. Ce nom est devenu étroitement lié au Festival acadien de la région de Tor Bay et il y a, aujourd’hui, une place qui porte ce nom, la Place Savalette, inaugurée le 7 août 2019. Ce nom occupe aussi une place importante dans le livre de Jude Avery.

     Pour en revenir au lancement, M. Avery a été présenté par Dolores Boudreau comme un agent de promotion de la langue et de la culture acadienne, comme un  travailleur infatigable dans sa région, comme un leader qui veut laisser sa marque et transmettre un legs aux générations futures.

     Jude Avery aurait d’ailleurs été un excellent candidat pour figurer au nombre des bâtisseurs acadiens et francophones de la Nouvelle-Écosse qu’on a déjà présentés en chronique. N’est-ce pas un autre exemple « d’oubli » à l’endroit des Acadiens du comté de Guysborough? L’auteur de ladite chronique se sent un peu coupable, aujourd’hui.

     Il est certain que Jude Avery veut faire en sorte que les jeunes et moins jeunes de sa région, et des autres régions acadiennes, connaissent un peu l’histoire de la région, qui assurément fait partie de la grande toile de l’histoire de l’Acadie. En autres mots qu’ils connaissent toute l’histoire et non seulement une partie de l’histoire des Acadiens. Il a déclaré lors de la présentation de son livre : « Le désir de faire découvrir ce qui était et qui est toujours méconnu est la motivation que j’ai eue pour entreprendre ce projet d’écriture. Je ne me considère pas comme un auteur, mais plutôt comme un passeur d’information et raconteur de faits. » Dans son livre, il dit aussi vouloir faire sa part et continuer le travail débuté par des personnes vaillantes et débrouillardes comme Donald et Brad Pellerin et Geneva (Avery) Fougère qui ont gardé « les brasiers allumés quand il manquait d’oxygène culturel » et quand ce n’était pas « cool » de parler de l’histoire, de la langue et de la culture acadiennes.

     Odilon Boudreau, d’Arichat et natif de Petit-de-Grat, est venu lui aussi parler de son récent livre sur les Acadiens de l’Isle Madame. Dolores Boudreau l’a présenté comme un travailleur exceptionnel dévoué à la sauvegarde de l’église Notre-Dame de l’Assomption, à Arichat, et pour son dévouement envers ce qui est histoire, langue et culture acadiennes. Lui-même ne se dit pas historien, mais simplement comme quelqu’un qui veut léguer des connaissances et une appréciation aux jeunes qui cherchent à se connaître davantage. Il dit : « Je voyais que notre histoire ne se trouvait pas dans nos manuels scolaires, J’ai donc voulu essayer de combler ce vide. » Il a conclu sa présentation en donnant maints exemples du parler acadien et de ce qu’il entendait chez lui, en grandissant sur le bord de l’eau à Petit-de-Grat. Il paraîtrait qu’il y a là matière pour un autre livre, ce qui lui a été suggéré par plusieurs personnes présentes à la soirée.

     Le livre Forgotten Acadians...a story of discovery, de Jude Avery sera présenté à la Cyril Ward Memorial Library de Guysborough plus tard ce mois-ci, ainsi qu’à d’autres endroits.

     Ce livre ne traite pas uniquement de la région de Guysborough. Il peut intéresser tous les Acadiens de la diaspora. Le livre d’Avery commence avec les premiers Acadiens des XVIIet XVIIIe siècles. Il aborde aussi la question des Basques qui fréquentaient les côtes bien avant Champlain. Il a déclaré en entrevue : « J’espère que ce livre inculquera à tous les Acadiens le riche et important héritage qu’ils partagent avec leurs courageux ancêtres. ».

     Ce livre peut inciter les lecteurs à visiter et à explorer cette magnifique région côtière de la Nouvelle-Écosse et ses nombreuses communautés acadiennes dynamiques et méconnues, sans oublier les amener à rencontrer plein de gens sympathiques et accueillants comme les Avery, les Pellerin, les Richard, les David, et d’autres encore.

     Qui est Jude Avery? Acadien de Larry’s River, dans le comté de Guysborough, Jude Avery est enseignant à la retraite. Il a consacré des années à la recherche, à la compilation de documents, à la photographie et à la rédaction de ce livre sur les Acadiens méconnus, dans l’histoire du Canada et des Maritimes. Il est également diplômé de la St. Francis Xavier University, à Antigonish. Ardent défenseur de tout ce qui est acadien, il est un des bâtisseurs clés d’organismes tels : la Société acadienne de Tor Bay, le Festival acadien Savalette, la Place Savalette, le Parc de Nos Ancêtres et de la Salle acadienne, tous des joyaux touristiques à visiter pour les visiteurs et les amis de Tor Bay.

     Faites le 1-877-211-3334 pour en apprendre davantage sur ces organismes et sur les événements dans ce coin de l’Acadie.

     Le livre de Jude Avery est en vente dans les librairies Chapters / Indigo / Coles, ainsi que dans des librairies indépendantes et dans diverses boutiques des Maritimes. Il peut également être acheté directement auprès de New World Publishing (Canada) au prix spécial de 16 $ (frais de port et taxes en vigueur au Canada).

Kenny Boudreau, à gauche, et Blair Pellerin lancent la soirée avec la chanson Savalette.
Odilon Boudreau parle de son livre, Isle Madame Acadians, ancestral identity and pride et partage son amour pour le parler acadien.