L’auteure acadienne Julie Larade de Saint-Joseph-du-Moine présente fièrement son deuxième roman.
L’auteure acadienne Julie Larade de Saint-Joseph-du-Moine présente fièrement son deuxième roman.

La romancière du Cap Breton Julie Larade publie un deuxième roman

Rosie AuCoin-Grace
CHÉTICAMP : L’auteure acadienne Julie Larade de Saint-Joseph-du-Moine est devenue célèbre pour ses belles œuvres en tant que romancière captivante.

En 2014, après avoir été très attendue par sa famille et ses amis, Julie a publié son premier roman, Laura’s Story. En juin 2020, elle a auto-publié son deuxième roman, To Fly Again, une suite de Laura’s Story. Elle ne déçoit pas. L’auteur a choisi Caroline, la petite-fille de Laura, comme personnage principal. Caroline est divorcée et a deux fils, l’un au secondaire et l’autre à l’université. Luttant pour accepter son état matrimonial ainsi que son incapacité à trouver le contentement dans la vie, Caroline se lance dans une « quête du bonheur ». Tout au long du livre, nous suivons son parcours à travers ses expériences et des circonstances souvent inattendues. Comme dans l’histoire de Laura, To Fly Again commence à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, mais se rend ensuite dans plusieurs régions, notamment à Port Hawkesbury et à Chéticamp, sur l’île du Cap-Breton. C’est une œuvre de fiction remarquable, une histoire qui réchauffe le cœur.


J’ai eu l’occasion de discuter avec Julie de sa dernière œuvre, To Fly Again, et elle m’a dit : « C’était un voyage merveilleux! Je suis heureuse que le livre soit terminé, mais un peu triste de le laisser tomber ». 


Lors d’une récente interview avec l’animateur de Radio CKJM, Daniel Aucoin, Julie a parlé du processus d’écriture de son deuxième roman. « J’ai commencé à écrire cette histoire il y a environ trois ans, bien qu’à l’époque, je n’avais pas de titre. L’été dernier, après de nombreuses tentatives infructueuses et après avoir réfléchi aux conseils de mon éditeur, c’est-à-dire que le titre était dans l’histoire elle-même, il m’est finalement venu à l’esprit ! Ainsi, To Fly Again, est devenu le nom de la suite de Laura’s Story. Le printemps dernier a été très chargé, car j’ai travaillé sans relâche pour terminer le livre, en m’efforçant toujours de rendre l’histoire plus détaillée, plus claire et plus intéressante. Écrire pour moi est une passion et c’est assez thérapeutique. Je le fais, assis dans mon fauteuil confortable dans notre salon, dans une atmosphère très détendue. J’aime créer mes personnages et imaginer comment ils pensent, ressentent, réagissent, à quoi ils ressemblent, entre autres. 


Julie a enseigné au niveau primaire à l’école Saint-Joseph-du-Moine et à l’NDA à Chéticamp jusqu’à sa retraite. Lorsqu’on lui a demandé si elle rêvait de devenir auteure, elle a répondu en riant : « Non, j’ai toujours aimé lire, mais je n’avais jamais pensé qu’un jour, j’écrirais un livre ». Elle a poursuivi : « Je dois dire que j’ai aimé écrire de temps en temps. Il y a une vingtaine d’années, j’ai écrit une brochure intitulée Quand j’étais chez mon père. J’ai eu ma première création, composée d’histoires de quand j’ai grandi avec mes parents, Arsène et Sophie LeBlanc. J’ai imprimé des exemplaires pour les membres de ma famille seulement. Ce livret a probablement été le début de mon parcours d’écrivain, mais à l’époque, je n’en avais même pas conscience ».


L’amour de Julie pour la lecture et les livres a toujours joué un rôle important dans sa vie. Elle décrit ainsi sa vie : « Par exemple, la lecture peut être éducative, inspirante ou une grande source de divertissement. Quand je lis des romans, je m’aventure dans une autre vie, un autre monde, sans quitter le confort de ma maison et je peux facilement me perdre dans une histoire, pour ainsi dire. En fait, je ne mange, ne dors, ne me lave ou ne cuisine pratiquement pas! Elle rit. « Nous avons tous notre propre façon de lire, mais je ne recommanderais ce type de comportement à personne! Cela dit, je ne peux qu’espérer que mes histoires aient le même effet sur ceux qui lisent mes romans! »


Lorsqu’on lui a demandé quels conseils elle donnerait à ceux qui voudraient se lancer dans l’écriture d’un livre, Julie a répondu avec douceur : « Chaque écrivain a son propre style et sa propre façon de travailler. Au début, je ne me préoccupe pas de la grammaire, de la ponctuation, de l’orthographe ou de la propreté. Je laisse juste les idées circuler, ça marche bien». Elle a conclu : « Mon conseil à tous ceux qui souhaitent écrire, mais ne savent pas par où ni comment commencer est simplement d’écrire. Une idée mène à une autre, et finalement ces pensées se mélangent pour former une histoire ». 


Julie a ajouté : « Comme pour l’histoire de Laura, j’ai contacté plusieurs personnes pour obtenir des informations et chaque fois, j’ai été très bien reçue. Mon éditeur, Jenna Kalinsky, m’a énormément aidée à façonner le livre. Elle était très exigeante, demandant toujours plus de détails. Pendant les toutes dernières étapes du processus d’écriture, Barbara LeBlanc, professeure à la retraite de l’Université Sainte-Anne, mentor et amie, était toujours prête et disposée à me donner un coup de main. Barbara a également écrit « À propos du livre » sur la couverture arrière, ce qui est très touchant. Chantelle Morin, qui a illustré les livres pour enfants ainsi que la belle image de couverture de To Fly Again, m’a également aidée à mettre en page le roman. 


L’auteur de cet article ainsi que Anne Lévesque ont écrit une critique pour la couverture arrière et Mme Larade est extrêmement reconnaissante à tous qui lui ont aidé dans le processus de publier son livre! Écrire un livre est une grande entreprise, comme la construction d’une nouvelle maison ou d’un nouveau bateau. Quelque chose qui ne peut être fait seul ». Elle a poursuivi : « Je tiens à mentionner le formidable soutien que j’ai reçu des lecteurs d’ici et d’ailleurs. Il est très apprécié et très encourageant. Merci également aux vendeurs qui ont gracieusement accepté de mettre mes livres sur leurs étagères et un grand merci à mon mari et à ma famille ».


En 2002, cet auteur a publié un livre en français, Choisir un nom. En 2018, elle a publié deux livres pour enfants, dont un en français intitulé Lazare le détective : Un cadeau et sa version anglaise, Lazare the Detective : The Gift. En mars 2020, elle a publié deux autres livres pour enfants, l’un en français intitulé Lazare le détective : Une quenouille dans les grenouilles et sa version anglaise, Lazarus the Detective : A house in the Mouse.

  

Bien que Julie n’ait pas de projets immédiats à l’horizon, on ne peut qu’espérer que d’autres histoires se préparent, attendant d’être écrites et partagées avec ses nombreux lecteurs.


En attendant, les intéressés peuvent suivre les travaux de l’auteur sur le site web : http://www.julielarade.com/ou visiter la page d’auteur sur Facebook : facebook.com/julielaradeauthor.


Ses livres sont disponibles à divers endroits, notamment à la Coopérative de Chéticamp, à la Coopérative LeMoyne, à la Coopérative Margaree Forks, à la Coopérative Shean à Inverness, à la pharmacie Freeman à Inverness et au Studio Store à Creignish. Ils sont également disponibles à l’achat sur Amazon. Julie participera, en tant que vendeuse, au marché extérieur de Baddeck le samedi 5 septembre et le samedi 17 octobre, si le temps le permet.