À gauche : Œuvre d’art de Loretta Gould, qui est née et a grandi dans la Première Nation We’koqma’q. À droite : Nancy Oakley crée des poteries et des perles dans la nation mi’kmaw d’Eskasoni, où elle réside. Les deux artisans sont membres du Cape Breton Centre for Craft & Design.  
À gauche : Œuvre d’art de Loretta Gould, qui est née et a grandi dans la Première Nation We’koqma’q. À droite : Nancy Oakley crée des poteries et des perles dans la nation mi’kmaw d’Eskasoni, où elle réside. Les deux artisans sont membres du Cape Breton Centre for Craft & Design.  

Des artisans mi’kmaws présentent et vendent leurs œuvres

SYDNEY (N.-É.) : Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) : Le succès des entreprises autochtones est essentiel pour une économie atlantique canadienne forte, innovante et inclusive. C’est pourquoi le gouvernement du Canada investit dans le Cap-Breton – Unama’ki pour créer un univers favorable au développement économique et artistique mi’kmaw.  

« « Pour bâtir un avenir dynamique pour le Canada atlantique, les chances de participer à l’économie doivent être égales pour tous. En aidant les artisans et les entrepreneurs mi’kmaws à développer leurs compétences, à mettre en valeur leurs produits et à augmenter leurs ventes, nous créerons des emplois et valoriserons la richesse de l’histoire et de la culture mi’kmaws. » »
Jaime Battiste, député de Sydney-Victoria, au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de l’APECA

Aujourd’hui, Jaime Battiste, député de Sydney-Victoria, a annoncé une contribution non remboursable de 177 900 $ au Cape Breton Centre for Craft & Design (site Web en anglais seulement) pour soutenir la formation commerciale, le mentorat et les services d’orientation pour les artisans nouveaux et établis dans les cinq communautés mi’kmaws du Cap-Breton – Unama’ki. Ce financement permettra au Centre d’embaucher un coordinateur des arts autochtones et un coordinateur du développement de l’artisanat autochtone.


L’annonce a été faite au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles.


La province de la Nouvelle-Écosse a également accordé une subvention de 51 338 $ pour le projet.


Le gouvernement du Canada s’est engagé à aider les entrepreneurs autochtones à accéder aux outils nécessaires pour développer leur entreprise. De tels investissements stratégiques contribuent à la création de communautés dynamiques, au renforcement des liens culturels et à la croissance des économies locales. 



« Soutenir les initiatives visant à développer les compétences commerciales des artisans Mi’kmaws, tout comme transmettre les connaissances culturelles et les pratiques créatives entre les générations, permettra de mieux les équiper afin qu’ils tirent parti d’occasions économiques émergentes et atteignent de nouveaux marchés. »
Mike Kelloway, député pour Cape Breton-Canso