Rassemblement d’Acadiens à Grand-Pré.
Rassemblement d’Acadiens à Grand-Pré.

50 prix pour le film Belle-Île en Acadie de Phil Comeau

TORONTO : Le film Belle-Île en Acadie du cinéaste Phil Comeau de la Baie Sainte-Marie vient de franchir les 50 prix reçus. Ce dernier week-end, il a reçu trois nouveaux prix à Toronto au 16e ReelHeART International Film Festival. Le film s’est mérité les prix du Meilleur court métrage documentaire, du Meilleur film de langue française et du Meilleur film canadien.

Avec ses 50 prix, Belle-Île en Acadie se retrouve maintenant parmi les films canadiens ayant été les plus récompensés. Ces dernières semaines, le film s’est mérité des prix prestigieux au Berlin Flash Film Festival en Allemagne, au Prague International Film Festival en Tchéquie, au Virgin Spring Cinefest à Calcutta en Inde et au Wonderland International Film Festival à Sydney en Australie.


« Je suis évidemment très heureux du succès que connaît notre film acadien aux festivals internationaux et canadiens, estomaqué même. Quand on réalise un film, on ne sait jamais d’avance comment il sera reçu par le public et encore moins par les jurys des festivals. Savoir que plusieurs festivals reçoivent des soumissions de milliers de films de partout au monde et que notre film se hisse parmi les gagnants est très encourageant. Je suis très fier de cette percée du cinéma acadien sur la scène internationale. »


La fierté acadienne est démontrée partout dans le monde.

Plusieurs festivals ont remis plus d’un prix au film Belle-Île en Acadie. Entre autres, il s’est mérité quatre prix au Japon au Twilight Tokyo Film Festival, ensuite trois prix au Mont Blanc International Movie Fest à Paris en France, au La Dolce Vita Cine Roma à Rome en Italie, au Cinephilia Motion Pictures Festival à Cádiz en Espagne et aux International Screen Awards à Jakarta en Indonésie. Le film s’est aussi mérité deux prix aux festivals Cinema of the World à Mumbai en Inde et au Holy Grail International Film Festival à Jérusalem en Israël.


Plus près de nous, le film s’est aussi mérité des prix à Vancouver, à Lafayette en Louisiane, à Houston au Texas, à Atlanta en Georgie et à La Jolla et à San Diego en Californie. D’autres prix mérités incluent des festivals au Venezuela, en Thaïlande, au Bhoutan et à Singapour.


« Cela me fait drôle de ne pas être capable d’assister aux festivals à cause du COVID, mais ce n’est pas un bon moment voyager. En ces temps de pandémie, plusieurs festivals rapportent ou annulent leur évènement, mais certains conservent leurs dates prévues en présentant les films par le numérique. Ce fut le cas de ce festival à Toronto cette dernière semaine qui a diffusé par internet ses sélections officielles au travers le Canada. » 


Dans les prochains mois, le film de Phil Comeau a été invité à des festivals à Nice en France, à Lisbon au Portugal, à Ausburg en Allemagne, à Istanbul en Turquie, à Rovereto en Italie, à Lošinj en Croatie, à Kuala Lumpur en Malaysie et à Chicago aux États-Unis.


Ce film émouvant suit le trajet d’un groupe d’Acadiens et Acadiennes de Belle-Île-en-Mer de la France qui visitent les provinces maritimes. Le film explore le retour aux racines, le sentiment d’appartenance et l’importance de conserver une mémoire collective. Phil a produit le film avec l’aide de commanditaires et des contributions du public par le sociofinancement Kickstarter. Le film a été présenté à la télévision de Radio-Canada.