Emmanuel Masson
L'eau Vive
Saskatchewan – Après plus d’un siècle d’absence, une veste perlée métisse d’une valeur inestimable a fait son retour en Saskatchewan. L’habit traditionnel, longtemps la propriété d’une famille québécoise, a été rapatrié à l’Institut Gabriel Dumont, à Saskatoon. Retour sur l’histoire de cette veste qui s’entremêle à celle des pionniers et du peuple métis.

Andréanne Joly
Francopresse
FRANCOPRESSE – Janvier 2016 : Marie-Josée Lalande et Alex Normand quittent Toronto et débarquent en Nouvelle-Zélande. Les nouveaux vlogueurs ne savent pas trop ce que la vie leur réserve, outre des voyages et de la production vidéo, mais leur enthousiasme et leur envie de découvrir le monde sont à toute épreuve! Aujourd’hui, ces nomades numériques franco-ontariens d’adoption partagent leur passion, en français, en parcourant la planète.

Laurie Trottier
L’Aurore boréale
Yukon – Exit les chiffres, les échéanciers et les cibles quantifiables. Le programme de bourse en action climatique des Premières Nations du Yukon propose une tout autre approche pour éveiller les consciences de leurs 14 boursières et boursiers pendant 20 mois. Une démarche centrée sur les savoirs autochtones et sur les compétences émotionnelles qui invitent les jeunes à reconnecter avec leur territoire et leur culture, pour mieux les défendre.

Ericka Muzzo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Les organismes culturels et artistiques franco-ontariens ont reçu moins de 2 % d’une enveloppe de 25 millions $ visant à soutenir la relance des organismes artistiques affectés par la pandémie. Plusieurs organismes francophones s’estiment désavantagés et déplorent le manque de transparence du gouvernement ontarien dans la distribution des fonds.

Réjean Grenier
Francopresse
FRANCOPRESSE – Dans les années ‘70, un professeur de sociologie à l’Université Laurentienne de Sudbury affirmait que tous les Canadiens français avaient du sang autochtone – sans toutefois proposer de preuve pour appuyer ses dires. Si on en juge par l’expansion fulgurante des adhésions aux associations provinciales de Métis, il n’y aurait toutefois pas que les Canadiens français qui pourraient se dire en partie autochtones. La question de qui peut réclamer le statut de Métis divise d’ailleurs plusieurs de ces associations.

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST : Dans le cadre du Festival du Bon Temps de 2021, un atelier de peinture à l’huile a été offert aux artistes visuels de la région. Cet atelier a été offert le 18, 19, et 20 mars au Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse. Pour en comprendre davantage au sujet de cet atelier, Le Courriel de la Nouvelle-Écosse a rencontré trois personnes associées au déroulement de cette activité récurrente : Sally Kenney, Sandra d’Entremont et Michel Doucet.

Richard Landry
MONTRÉAL : La ministre fédérale du Développement économique et des Langues officielles, l’honorable Mélanie Joly, a déposé le 19 février dernier son plan de réforme de la Loi sur les langues officielles. « Pour la première fois, le gouvernement fédéral reconnaît que le français a connu un recul au pays, donc il doit en faire plus pour freiner ce recul et assurer la vitalité des communautés de langue officielle. Avec cette réforme, nous voulons assurer qu’en 50 ans, les Acadiens pourront encore continuer de parler le français et que la langue persiste », a-t-elle dit lors d’un entretien récent.

Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP : Je suis toujours si étonnée par ceux qui semblent être nés avec le don des capacités artistiques. Beaucoup d’artistes arrivent dans le monde débordant de passion et de créativité naturelle. C’est le cas de Fabrice Goosens de notre comté, qui est un photoréaliste autodidacte canadien d’origine néerlandaise et acadienne qui se consacre actuellement à l’hyperréalisme. Ce type d’art est un genre de dessin, de peinture et de sculpture ressemblant à une photographie haute résolution.

Nick Kossovan
ONTARIO : Voici la scène  — tout en remuant son café avec un bâtonnet en plastique, il fait défiler son flux Twitter. Il aime les tweets qui insultent les négationnistes du changement climatique et retweet un tweet avec un lien vers un article décrivant comment le changement climatique va augmenter de manière significative le niveau des mers d’ici 2050. Je déteste les négationnistes du changement climatique, se dit-il en jetant son bâton de mélange en plastique à la poubelle et en plaçant un couvercle en plastique sur son café. Il se dirige ensuite vers son 4x4, garé devant et tournant au ralenti pour maintenir la climatisation en marche (c’est une journée étouffante et humide de fin septembre pour Toronto).

Nelly Guidici
Francopresse
NUNAVUT : Une première chaine de télévision canadienne entièrement en inuktitut change la façon dont les Inuits se voient et s’entendent à l’écran. Depuis le 25 janvier 2021, Uvagut TV diffuse en direct les audiences publiques de la Commission du Nunavut (CNER) chargée d’examiner les répercussions de l’expansion de la mine de fer Mary River au nord-est du Nunavut.

Robert Fougère
ARICHAT : Un projet qui date de plusieurs mois déjà, sous l’acronyme Télîle 24/7, et pour lequel Adam Cooke avait été embauché, a depuis quelques mois une version française nommée, Notre côté. C’est depuis le début décembre 2020 qu’Adam Cooke anime ou agi d’interlocuteur auprès de gens de la région dans le cadre de cette nouvelle émission hebdomadaire.

Andréanne Joly
Francopresse
FRANCOPRESSE : En un demi-siècle, le personnage créé par Antonine Maillet a marqué l’imaginaire en passant par la radio, le théâtre, la télé, en une seule incarnation, celle de Viola Léger, mise en scène par Eugène Gallant. Retour sur le parcours unique d’un personnage à la fois singulier et universel et de son discours.    

ANNAPOLIS ROYAL : Le King’s Theatre reçoit un financement pour améliorer son efficacité énergétique, sa technologie et sa présence en ligne. Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA). Comme de nombreux secteurs, l’industrie du divertissement a été durement touchée par la pandémie et a dû trouver des solutions créatives pour mener ses activités en toute sécurité dans le contexte des restrictions actuelles. Le gouvernement du Canada aide l’historique King’s Theatre (en anglais seulement) d’Annapolis Royal à s’adapter aux défis entraînés par la COVID-19 et à se préparer à offrir aux spectateurs une meilleure expérience théâtrale en salle lorsqu’il sera possible de le faire en toute sécurité.  

ATLANTIQUE : La Société Nationale de l’Acadie (SNA) accueille favorablement les demandes du gouvernement du Québec dévoilées, dans le cadre de la modernisation de la Loi sur les langues officielles (LLO). L’organisme porte-parole du peuple acadien applaudit ce qu’elle voit comme étant un renouvellement de l’engagement du Québec dans la défense du français partout au Canada. La présidente de la SNA, Louise Imbeault, voit le Québec comme un allié de taille.

Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP : Alors que nous commençons une nouvelle année avec la deuxième vague de cette pandémie, beaucoup sont impatients de faire quelques changements. Certaines personnes ont un œil naturel pour le design, mais pour d’autres, le choix des couleurs et du décor peut être difficile et très stressant. Heureusement, nous avons maintenant des professionnels qui peuvent nous aider. Nat Interiors est une petite entreprise qui a vu le jour en 2018 et qui propose des services tels que des schémas de couleurs, la planification de l’espace, des solutions pour les couvre-fenêtres, l’approvisionnement en dosserets et en comptoirs, la transformation de meubles et l’approvisionnement en décor.

CLARE : Le projet Févri-Art a été lancé l’an dernier. À la grande surprise, ce projet a été très bien accueilli par les internautes. Plus de 33 artistes ont respecté la règle d’une oeuvre par jour pour les 29 jours de février, plus de 65 artistes ont réalisé des œuvres pour totaliser plus de 1040 œuvres affichées sur la page Facebook du Conseil des Arts de la Baie.

Marc Poirier
Francopresse
OTTAWA : L’idée de réunir plus de 150 municipalités francophones et francophiles du Canada, des États-Unis et des Caraïbes était bonne, mais souffrait d’un manque de direction. Même si le Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique n’est plus, plusieurs municipalités membres ont la ferme intention de ne pas laisser mourir les liens qui ont été créés au cours des cinq années d’existence de ce projet un peu fou.

Laurent Rigaux
Initiative de journalisme local – APF – Atlantique
OTTAWA : Radio-Canada passe sur le grill du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour le renouvellement de ses licences en radio et en télé. Pendant treize jours d’audience, des dizaines d’intervenants se succèdent pour dire ce qu’ils pensent du respect par le diffuseur public de son mandat. Et pour les Acadiens, encore une fois, la copie est à revoir.  

CHÉTICAMP : Au cours de notre voyage, nous rencontrons de nombreuses personnes de tous horizons. Comme des empreintes de pas dans le sable, notre façon de vivre laisse des traces partout où nous allons, qu’elles soient visibles ou non. Il y a des personnes spéciales qui laissent des impressions dans notre vie et ne nous quittent jamais vraiment, même après leur départ. Elles vivent dans nos souvenirs et dans nos cœurs.

Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP : Nous avons la chance, au Cap-Breton, d’avoir un éventail incroyable de cultures qui s’entremêlent les unes aux autres, où nos origines sont précieuses et nos racines profondes. L’île résonne des voix des générations passées, tandis que nous avons les traditions dans notre cœur, avec un besoin de les partager avec les générations à venir.

EN : Comme la plupart des gens cette année, vous commencez sérieusement à vous ennuyer. Il n’est pas facile ni agréable d’être coincé à l’intérieur de la maison tout l’hiver. Au lieu de vous arracher les cheveux, utilisez votre créativité pour organiser des activités intérieures que vous pourrez partager avec vos enfants durant l’hiver. Voici quelques suggestions.

Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP : Un des principaux organismes de notre région acadienne qui a certainement contribué à l’épanouissement des arts et de la culture est le Conseil des arts de Chéticamp, grâce à sa capacité à offrir un large éventail de productions théâtrales et musicales.

Mélodie Jacquot-Paratte
DARTMOUTH : Le Francofest, le Festival des cultures francophones à Halifax, était censé fêter sa 10e édition cette année. Évidemment, comme tous les autres événements culturels autour du monde, rien ne s’est passé comme prévu — mais ainsi est né l’édition spéciale intitulée Francofest 9.5, présentée en format hybride du 2 au 8 novembre 2020.