HALIFAX : Daniel LeBlanc, artiste acadien en tournée, directeur musical et artistique et éducateur, est le lauréat du Prix Grand-Pré de 2019.

     Le Prix Grand-Pré est un prix annuel décerné aux artistes dont le travail reflète les valeurs culturelles acadiennes tout en faisant preuve d’excellence et d’originalité. M. LeBlanc est l’un des cofondateurs du célèbre groupe acadien Grand Dérangement, qui a fait des tournées au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il est aussi directeur général du Festival acadien de Clare, il enseigne la musique et il est en tournée avec son nouveau projet de violon électrique, Comté de Clare.

POINTE-de-l’ÉGLISE : Du 7 au 9 octobre, une délégation composée de représentants du Cégep régional de Lanaudière (CRL) au Québec, du Collège Boréal en Ontario et de l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse s’est rendue au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) afin de cerner des possibilités de partenariats en matière de recherche, d’innovation et de pédagogie.

     Cette visite s’inscrit dans la mise sur pied d’un projet de collaboration entre les quatre établissements qui, au fil du temps, ont développé des expertises similaires et complémentaires dans plusieurs domaines, dont le design industriel, la transformation des matériaux, l’automatisation et la robotisation, la transformation des aliments, les techniques agricoles et horticoles, les bioprocédés, l’environnement et la conservation des sols.

METEGHAN : Le sixième sommet annuel du Réseau des entreprises régionales de l’Ouest (WREN) a eu lieu le mardi 22 octobre à la salle des pompiers de Meteghan. Le thème de ce sommet était « une succession simplifiée ». Une soixantaine de participants représentant le monde des affaires dans la région du Sud-Ouest s’étaient inscrits à cette conférence qui a duré une demi-journée.

     Evan Nemeth, responsable de la recherche pour le Réseau des entreprises régionales de l’Ouest, a agi à titre de maître de cérémonie. Après avoir souhaité la bienvenue à la foule, M. Nemeth a présenté Angélique LeBlanc, qui est la directrice générale du Réseau depuis quelques années.

PETIT-de-GRAT/RICHMOND/CAP-BRETON/CANSO : C’est Mike Kelloway, le candidat libéral, qui a eu gain de cause le 21 octobre dernier. Il a devancé son plus proche rival, le candidat conservateur Alfie MacLeod, de 1 619 votes. La victoire n’a pas été facile et le libéral Mike Kelloway tirait de l’arrière pendant une partie de la soirée. Finalement, le rouge l’a remporté sur le bleu, en recueillant 38,5 % des votes.

     Le NPD a fini en troisième position avec 6 258 votes pour la candidate Laurie Suitor. Clive Doucet, du Parti vert, a obtenu 3 246 votes. Billy Joyce, l’Acadien de Petit-de-Grat et candidat du PPC, a obtenu 968 votes, tandis que l’indépendante Michelle Dockrill recevait 671 votes. En septième et dernière place, Darlene Lynn LeBlanc, de l’ANC, a eu 139 votes.

HALIFAX : Il n’y a pas que les étudiants qui ont fait leur rentrée. Le Conseil jeunesse provincial de la Nouvelle-Écosse (CJP) était aussi de la partie et a connu un mois de septembre rempli de nouveautés et d’activités.

     Pour assurer une meilleure promotion du CJP et de ses événements, l’organisme a dévoilé un nouveau site internet (www.conseiljeunesse.ca) dans le courant de l’été. Aussi, une tournée des écoles francophones de la province a eu lieu durant le mois de septembre avec l’aide de son ancien président, Charles MacDougall. Ce précieux outil ainsi que la tournée offrent une plus grande visibilité à l’organisme et à ses activités auprès des jeunes, afin de les inciter à y participer. Une occasion pour eux de vivre une expérience enrichissante en français!

CHÉTICAMP : Les couleurs d’automne deviennent pâles et Dame Nature montrera bientôt des signes de l’approche de l’hiver. On se prépare donc pour les fêtes de Noël.

     Pour la plupart des gens, Noël est un moment joyeux pour donner et recevoir, mais chez d’autres, ce peut être accablant si on n’a pas les fonds pour se permettre les éléments essentiels comme la nourriture et la chaleur et encore moins les cadeaux pour les bien-aimés. Il y a dans la région des gens généreux qui offrent des épiceries pour que les moins nantis puissent apprécier un bon dîner à la dinde ainsi que quelques cadeaux pour les enfants.

TUSKET : Chris d’Entremont, un Acadien originaire de la région de Par-en-Bas, est maintenant le nouveau député fédéral de Nova-Ouest. Il remplace Colin Fraser qui a décidé de ne pas chercher à obtenir un deuxième mandat. Colin Fraser faisait partie de la vague rouge en 2015, une élection où le Par ti libéral a fait élire 32 députés fédéraux, remportant tous les sièges du Canada atlantique. Lors des élections du 21 octobre, dix des onze sièges fédéraux sont allés au Parti libéral de Canada et Chris d’Entremont a été le seul Conservateur à se faire élire en Nouvelle-Écosse.

    Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu le plaisir de rencontrer Chris d’Entremont à Tusket le mercredi 23 octobre 2019. M. d’Entremont nous a confié que c’était la sixième fois qu’il se présentait comme candidat conservateur. Il s’est fait élire une première fois comme député provincial de l’ancienne circonscription d’Argyle en 2003. Les élections de 2003 représentaient le départ de Neil LeBlanc et l’arrivée de Chris d’Entremont. Il s’est ensuite fait élire une deuxième fois en 2006 et une troisième fois en 2009. En 2013, il est devenu le premier député de la circonscription d’Argyle-Barrington et il s’est fait réélire en 2017 par une majorité de 64 % des votes. En 2019, il a démissionné comme député provincial et il s’est présenté à l’investiture du Parti conservateur du Canada pour l’élection fédérale du 21 octobre.

DARTMOUTH : L’assemblée générale annuelle de la Fédération des parents acadiens de la Nouvelle-Écosse (FPANE) a eu lieu le 20 octobre 2019, à Dartmouth.

     Les personnes suivantes ont été élues au conseil d’administration : Caroline Arsenault, présidente; Martin Tremblay, vice-président et représentant de Sackville/Chezzetcook/Bedford; Camille Maillet, secrétaire-trésorier et représentant des membres associés; Marc Boudreau, représentant de Clare; Marie-Ève Desbiens, représentante de la Vallée; Éli Diamond, représentant d’Halifax/Dartmouth; Jessica Hinton, représentante de Truro; et Lisa Brin, représentante de Pomquet.

SAULNIERVILLE : Une quarantaine de par ticipants âgés de 50 ans et plus ont par ticipé à l’édition 2019 des Jeux séniors de Clare dans la région en octobre. Les aînés ont par ticipé dans dix disciplines cette année.

     Les membres du comité organisateur des Jeux de 2019 sont : Diane Bezanson, présidente; Bernice Twaddle, secrétaire-trésorière; Anita Maillet et Lionel Deveau, commissaires (marshalls); et Patricia Melanson, Clara Melanson, Géraldine Comeau et Marie Gaudet. Le participant le plus âgé est Pius LeBlanc (plus de 80 ans) et la participante la plus âgée est Louise Deveau (plus de 90 ans). Robert Maillet, représentant le Club des Lions, était invité au banquet.

COMEAUVILLE : La Société acadienne de Clare (SAC) a connu un été chargé comme en témoignent les derniers mois d’activités. La directrice générale, Natalie Robichaud, a pu compter sur deux stagiaires, soit Adrien Comeau et Evelyne LeBlanc-Joyce.

     Adrien Comeau a été directeur général adjoint de la SAC pour l’été. Il a participé à la vitrine pour le CMA 2024 à Moncton et a travaillé avec le Festival acadien de Clare. Il s’est aussi occupé des dossiers du bureau à Comeauville. Evelyn LeBlanc-Joyce a travaillé avec le Festival acadien. Elle a préparé le montage du livre Fier et francophone, un projet de la SAC et du Conseil des arts de la Baie coordonné par Anne LeBlanc. Le projet visait à donner l’occasion aux gens de célébrer, par la poésie et l’art visuel, le 50e anniversaire des Langues officielles au Canada. Dix-sept personnes figurent dans l’œuvre publiée pour l’occasion. Les travaux démontrent ce que la francophonie représente pour eux. Evelyn a aussi travaillé sur le jeu vidéo Clarevoyance avec le concepteur Chad Comeau.

TUSKET : Le père Maurice LeBlanc qui est bien connu et apprécié dans la région de Par-en-Bas, a commencé une nouvelle aventure. Il est maintenant résident depuis le 25 septembre du Tusket Villa à Tusket. Le Courrier de la Nouvelle-Écosse l’a rencontré le mardi 22 octobre et nous avons discuté avec lui de cette dernière aventure.

     Le père Maurice, qui a maintenant 94 ans, nous a informés que jusqu’à l’âge de 90 ans, sa santé était assez bonne et il menait une vie très active. Il offrait ses services de ministère pastoral aux paroisses Saint-Joseph et Sainte-Famille; il participait activement dans la chorale acadienne du Sud-Ouest; il pratiquait sa musique et il consacrait beaucoup de temps à la peinture. Il se déplaçait souvent pour assister à diverses activités, soit en région ou à l’extérieur. Rendu à l’âge de « nonante », sa santé physique s’est détériorée. Il a dû ralentir et il a commencé à marcher avec une canne. Il s’est aperçu, il y a quelques années, qu’il avait moins de force dans ses membres, surtout ses jambes, ce qui l’a amené à faire quelques chutes. Sa dernière chute a eu lieu le samedi 20 juillet à sa résidence de Pubnico-Ouest. Selon le père LeBlanc, son neveu est venu à son secours et l’a amené à l’hôpital régional de Yarmouth. Le père LeBlanc y est demeuré jusqu’au 7 août, date où il a été transféré à l’hôpital de Digby. Il est demeuré à Digby jusqu’au 25 septembre. Alors qu’il attendait sa sortie de l’hôpital de Digby, Gérard Cottreau, propriétaire-gestionnaire du Tusket Villa, lui a offert une chambre dans son élégant foyer. 

SAINTE-ANNE-du-RUISSEAU : Les Patchwork Pals, une association de femmes de la région de Sainte-Anne-du-Ruisseau et des environs, continuent à appuyer les organisations et les personnes dans le besoin de la région. Ce groupe de femmes dévouées et talentueuses s’est rassemblé pour participer à une retraite de confection de cour tepointes pendant deux jours à la fin octobre.

     En effet, trente-six femmes du comté de Yarmouth et Alice Oickle de la Vallée d’Annapolis se sont inscrites pour travailler sur un projet commun ou sur des projets individuels, les 25 et 26 octobre au Club acadien à Sainte-Anne-du-Ruisseau. Le projet commun était de confectionner un chemin de table. Les membres des Patchwork Pals ont travaillé sur leur projet dans leur salle du deuxième étage du club et les repas communs étaient servis dans la grande salle de Club acadien. La grande salle à manger avait été décorée par un groupe de femmes qui ont voulu créer un décor reflétant le thème de l’Halloween.

DARTMOUTH : C’est au courant delafindesemainedu18au 20 octobre que se tenaient l’Assemblée générale annuelle de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse et le Forum communautaire ayant pour thème La sécurité linguistique : parlons-en!.

     L’ouverture officielle du vendredi soir s’est déroulée en présence de Lena Metlege Diab, ministre des Affaires acadiennes et de la Francophonie, et d’autres invités de marque. Sue Duguay, présidente de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), a présenté une conférence relative au projet de la FJCF sur la sécurité linguistique.

ATLANTIQUE : C’est avec tristesse que la Société Nationale de l’Acadie (SNA) a appris le décès de Robert Pichette, l’un des architectes de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, au Canada, adoptée en 1969. Ce grand Acadien s’est éteint à l’âge de 83 ans.

     Homme de lettres, M. Pichette était chef du Cabinet du premier ministre Louis-J. Robichaud, au Nouveau-Brunswick, lorsque le programme Chances égales pour tous a été implanté, permettant aux Acadiens et Acadiennes d’avoir un accès de qualité aux services de santé et d’éducation en français.

POINTE-de-l’ÉGLISE : Les prix de l’Association des alumni de l’Université Sainte-Anne sont décernés chaque année aux membres de l’Association qui se sont distingués par leur engagement exemplaire au sein d’organismes communautaires ou qui se sont illustrés à l’échelle communautaire, régionale ou nationale dans différents domaines ou différentes professions. Les prix sont distribués à la réception des alumni dans le cadre de la fin de semaine des Retrouvailles. Cette soirée rassemble la population estudiantine et la communauté universitaire actuelle, les récipiendaires de bourses 2019-2020, les donateurs et donatrices, les membres du Conseil des gouverneurs et les alumni.

     Une réception dans le cadre de la remise des prix aura lieu le samedi 2 novembre à 19 h à la cafétéria du campus de Pointe-de-l’Église de l’Université Sainte-Anne. L’entrée est libre et ouverte à tout le monde. L’Université Sainte-Anne souligne sa grande fierté de dévoiler les récipiendaires des prix pour l’année 2019.

HALIFAX : Quelque 300 élèves de la région d’Halifax seront réunis le mercredi 13 novembre à l’édifice Seton à l’université Mount Saint-Vincent à Halifax pour le Forum local du Français pour l’avenir. Des jeunes de français langue première et des jeunes de français langue seconde de la 7e et la 8e année auront l’opportunité de par ticiper à une expérience inoubliable entièrement en français.

     Les Forums locaux du Français pour l’avenir, organisés un peu partout au pays, ont pour but de rassembler les francophones et les francophiles des différentes régions et tisser des liens entre les deux communautés linguistiques. Débutant avec une conférence de Mathieu Gingras, défenseur de la richesse des cultures du Canada, il transmet sa passion aux jeunes francophones/ francophiles d’ici et d’ailleurs afin de promouvoir et de garder bien vivante les couleurs culturelles francophones du pays.

CHÉTICAMP : Le 18 octobre 2019, les neuf gagnant(e)s de la caisse scolaire de l’école NDA à Chéticamp ont reçu leur prix. Les gagnant(e)s étaient les élèves de Grandir en Français à la huitième année. Les représentantes étaient Sylvia Cormier, de la Caisse populaire acadienne Limitée et Carolyn Muise, directrice de l’école NDA. Un merci sincère à tous les participants.

POINTE-de-l’ÉGLISE : Par décrets du premier ministre en date du 9 janvier 2018 et du 7 janvier 2019, Jean-Douglas Comeau ainsi que Allister Surette ont été nommés au grade de Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques. Cette distinction honorifique leur sera formellement remise par Johan Schitterer, Consul général de France dans les provinces de l’Atlantique vendredi 1er novembre lors d’une cérémonie qui aura lieu à 17 h 30 à la chapelle de l’Université Sainte-Anne, campus de Pointe-de-l’Église.

     Les Palmes Académiques sont l’un des ordres les plus anciens de la République française dans le domaine civil. Créé en 1808 par un décret impérial de Napoléon Bonaparte, l’Ordre des Palmes Académiques est destiné à honorer des membres du personnel du domaine de l’éducation et de l’enseignement supérieur qui se sont distingués dans le domaine pédagogique ou de la recherche.

ARICHAT : Six candidats, dans la circonscription de Cap-Breton/Canso, ont participé à un débat dans le studio de Télîle, à Arichat, le 15 octobre. Le débat était télédiffusé en direct et devait être rediffusé à la veille de l’élection fédérale, du 21 octobre. Une de ces personnes est maintenant députée de cette circonscription.

     Steve Sutherland, animateur de l’émission de la CBC, Information Morning-Cape Breton était le modérateur du débat.

ARICHAT/RICHMOND : Le conseil municipal de Richmond s’est réuni en comité plénier le mardi soir 15 octobre. Deux présentations se trouvaient à l’ordre du jour : c’est-à-dire les leçons apprises à la suite de la tempête de l’ouragan Dorian du 7 septembre, et le Cape Breton Par tnership, une stratégie visant le développement économique et la croissance de la population du Cap-Breton. Le conseil de Richmond fait partie de ce partenariat.

     Le conseiller du district no 1, James Goyetche, avait soulevé la question des mesures d’urgence lors de la réunion ordinaire de septembre. Il n’avait pas été impressionné par les mesures d’urgence mises en place pour venir en aide à des personnes qui ont été sans courant électrique pendant quasi une semaine, dans certains cas. Il demandait que le responsable des mesures d’urgence pour le comté soit invité à venir parler des plans d’urgence pour voir comment on pourrait faire mieux dans un futur assez rapproché.

TUSKET: Colton LeBlanc, le nouveau député d’Argyle-Barrington, est très visible dans sa circonscription depuis l’élection partielle du 3 septembre. Élu avec une for te majorité de 62 % des votes, Colton LeBlanc partage ses énergies entre la région métropolitaine d’Halifax, la municipalité d’Argyle, et la municipalité de Barrington. Ses électeurs et ses amis peuvent souvent le voir dans les médias sociaux et ils se rendent compte que ce nouveau politicien se déplace continuellement.

    Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a profité de la fin de semaine du congé de l’Action de grâce pour le rencontrer dans ses bureaux à Tusket le lundi 14 octobre. Colton LeBlanc a déclaré que la courbe d’apprentissage a été exponentielle dans son nouveau rôle. En effet deux semaines après son élection, il s’est rendu à Halifax pour son assermentation comme député. Lors de son arrivée à Halifax, il s’est installé dans un appartement et il a suivi une brève formation avec le personnel de l’Assemblée législative. Il a notamment été informé sur le processus entourant l’ouverture d’une nouvelle session avec un discours du Trône; la session de l’automne par rapport à celle du printemps et le parcours que suit un projet de loi. Colton LeBlanc a précisé que la session actuelle a débuté le 26 septembre et il semble que l’Assemblée législative sera en session jusqu’à la fin octobre. M. LeBlanc a précisé que l’Assemblée législative est en session du mardi au vendredi de midi jusqu’à 18 h. Les vendredis, la chambre siège de 9 h à 13 h. En plus des sessions à l’Assemblée législative, Colton LeBlanc est convoqué à des réunions du caucus progressiste-conservateur, tous les matins dans les bureaux du caucus.

TUSKET : Un dernier débat entre quatre des cinq candidats fédéraux a eu lieu le mercredi 16 octobre dans la salle Père-Maurice-LeBlanc au Centre communautaire de Par-en-Bas. Ce débat a eu lieu cinq jours avant l’élection fédérale du 21 octobre. Les quatre candidats qui ont participé à ce débat sont : Chris d’Entremont, Parti progressiste-conservateur du Canada; Jason Deveau, Parti libéral du Canada; Matthew Dubois, Nouveau Parti démocratique et Judy Green, Parti vert. Une cinquième candidate, Gloria Cook, Parti de la Coalition des anciens combattants, n’était pas présente puisqu’on n’avait pu la rejoindre. Un sixième candidat, Chad Hudson qui appuyait le Parti populaire du Canada (PPC) n’était pas présent, car il venait de démissionner comme candidat du PPC. Trente-cinq personnes ont assisté à ce débat. Les modérateurs étaient Norbert LeBlanc et Sally Kenney.

     Le débat a commencé à 19 h, et les modérateurs ont expliqué le déroulement de la soirée. Les spectateurs ont été informés que suite aux questions des modérateurs, le public serait invité à poser des questions et que le nombre de questions dépendrait du temps qui resterait dans le débat. Les modérateurs ont profité de leurs commentaires d’introduction pour remercier des partenaires importants, soit le Conseil acadien de Par-en-Bas (CAPEB), la radio communautaire CIFA et André Muise qui a assuré la traduction simultanée pour les candidats anglophones. CIFA a diffusé le débat en direct de 19 h à 21 h. Les modérateurs ont posé leurs questions en français aux candidats acadiens et en anglais aux candidats anglophones.

HALIFAX: Le gouvernement libéral de Stephen McNeil a introduit un projet de loi à l’Assemblée législative le mercredi 9 octobre. Ce projet (187) de loi préconise le retour des circonscriptions acadiennes de Clare, d’Argyle et de Richmond et de la circonscription de Preston, une circonscription composée d’une population néo-écossaise d’origine africaine. Ces circonscriptions ont été abolies en 2012 par le gouvernement néo-démocrate de l’époque. Nos lecteurs se souviendront qu’en 2012 le gouvernement avait décidé qu’un rapport sur la délimitation des frontières électorales devrait se concentrer sur la parité des électeurs.

     Dans un communiqué de la presse canadienne du 9 octobre 2019, il a été mentionné que la décision d’avoir des circonscriptions protégées acadiennes avait été soumise en cour d’appel par la communauté acadienne et que ce tribunal avait déclaré que cette décision ne respectait pas la constitution et que le procureur général de l’époque n’avait pas le droit de mandater la commission de délimitation des frontières de proposer une nouvelle carte électorale basée sur la parité des électeurs par circonscription.

PORT-au-PRINCE (HAÏTI) : Dans mon séjour dû à une résidence académique à l’Université Sainte-Anne au campus de la Pointe-de-l’Église du 30 septembre au 6 octobre 2019, dans le cadre du colloque annuel du Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne, baptisé cette année Les médias francophones sous toutes les coutures : rôles, défis, occasions dans un environnement en changement, il ressort que tout ne s’était pas réduit à passer d’un auditoire à l’autre pour faire ou suivre des conférences, des causeries ou des tables-rondes.

     À côté de la découverte du campus de l’Université et de ses instances, du village de Pointe-de-l’Église, de la Baie Sainte-Marie, de la municipalité de Clare, de l’histoire ou encore de la culture acadienne, la place était faite aux médias locaux dont Radio CIFA et surtout au journal acadien Le Courrier de la Nouvelle-Écosse.

     La découverte de cet hebdomadaire local se nourrit d’une part de la lecture de plusieurs articles de rubriques différentes et des renseignements ressortissant d’une visite du journal de 82 ans d’existence où j’ai eu le privilège de participer à une rencontre très conviviale avec son staff, rencontre présidée par Francis Robichaud.

Justin Trudeau obtient un second mandat, mais devra gouverner sans une majorité. Pour être majoritaire, le gouvernement devait obtenir 170 des 338 sièges à la Chambre des communes. À l’échelle du Canada, les Conservateurs ont récolté cependant un plus grand appui que les Libéraux en vote populaire. La performance du Nouveau Parti démocratique a été décevante en absolu mais sa position actuelle lui permet d’envisager une place de choix dans le gouvernement. Pour la Nouvelle-Écosse, la vague est restée rouge sauf pour la circonscription Nova-Ouest.

Très touchée par les marques de sympathie que vous avez témoignées lors de la conférence à la mémoire de Laurent Lavoie organisée le vendredi 4 octobre dernier. À vous tous qui étiez présents ce jour-là, un grand merci pour vos messages de condoléances, vos délicates attentions qui montrent combien vous appréciiez Laurent Lavoie.

     Notre assemblée générale annuelle s’est bel et bien déroulée le mardi 8 octobre au CCÉA. À cet effet je voudrais remercier toutes les personnes qui ont fait le déplacement, permettant ainsi la tenue de cette rencontre. Je salue votre engagement à soutenir nos actions.

     Je tiens à remercier chaleureusement les membres du Conseil d’administration pour leur appui, mon équipe de travail, tous les employés qui travaillent pour le CCÉA, les bénévoles pour leur implication tout au long de l’année.

Un grand merci à nos bailleurs de fonds, nos partenaires qui croient en nous et qui s’engagent avec nous dans les projets que nous développons. Merci beaucoup de nous accorder votre confiance.

HALIFAX : Le Conseil jeunesse provincial de la Nouvelle-Écosse (CJP) a tenu son assemblée générale annuelle (AGA), le 27 septembre 2019, à Debert dans le cadre du Forum des conseils étudiants du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP).

     Suite à son AGA, un nouveau conseil de direction a été élu à la tête de l’organisme. Intégrant le « PAR et POUR les jeunes » dans son mode de gouvernance, le CJP est heureux de pouvoir compter, cette année encore, sur des jeunes motivés et engagés, et tient à les féliciter pour leur élection!

     En réponse aux vœux et souhaits émis par les jeunes francophones et Acadiens de la province, l’accent sera particulièrement porté sur des actions liées à l’environnement et au rapprochement avec le peuple mi’kmaq.

Une cérémonie marquant le 40e anniversaire de l’ouverture du Musée des Acadiens des Pubnicos a eu lieu le dimanche 6 octobre au Musée à Pubnico. Une trentaine de personnes représentant les membres et les amis du Musée se sont rassemblées pour une journée portes ouvertes pour fêter ce jalon dans l’histoire du Musée. Paul d’Entremont, le président de la Société historique acadienne de Pubnico-Ouest, a souhaité la bienvenue et il a présenté deux invités : Colton LeBlanc et Charlene LeBlanc. Colton LeBlanc est le nouveau député d’Argyle-Barrington, et Charlene LeBlanc est agente de développement pour la municipalité d’Argyle.

     Colton LeBlanc a pour sa part félicité le Musée acadien pour ses quarante ans de service à la communauté. Il a par la suite présenté un certificat de résolution au Musée. Ce certificat était une résolution suivant laquelle tous les membres de l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse félicitent la Société historique acadienne de Pubnico-Ouest et le Musée des Acadiens des Pubnicos à l’occasion de leur 40e anniversaire pour tout leur travail et dévouement à la promotion et à la préservation de la culture acadienne.

     Par la suite, Charlene LeBlanc a exprimé sa reconnaissance à l’endroit des organisateurs de ces fêtes du 40e anniversaire. Elle a également remercié Bernice d’Entremont pour son dévouement envers le Musée et la Société historique.

     Dans ses commentaires, Paul d’Entremont a annoncé les activités de la semaine, c’est-à- dire le lancement du site web; la présentation sur la famille des Francisons et les activités arts et métiers acadiens; les présentations PowerPoint sur le Village de la lignée des anciens Surette et sur l’origine des villages des Mius en France; le souper de la récolte, les séances d’art et d’artisanat; et la présentation du livre Saulnier.

POINTE-de-l’ÉGLISE : La 41e cérémonie de remise des insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique s’est tenue le 9 octobre 2019 à l’hôtel du Parlement de Québec, sous la présidence d’honneur de Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la Langue française, en présence d’Alicia Despins, membre du comité exécutif de la Ville de Québec et conseillère municipale responsable de la culture, de la techno-culture et des grands événements, et de Pierre Boutet, président du Conseil supérieur de la langue française.

     Cet événement annuel, organisé par le Conseil, souligne l’attachement de sept personnes à la langue et à la culture françaises en Amérique.

     Pour le Québec : Guy Breton et Michel Tremblay

     Pour l’Acadie : Allister Surette

     Pour l’Ontario : François Larocque

     Pour l’Ouest canadien : Suzanne de Courville Nicol.    

     Pour les Amériques : Miléna Santoro

     Pour les autres continents : Ekaterina Isaeva

DARTMOUTH : La Fédération des parents acadiens de la Nouvelle-Écosse (FPANÉ) est heureuse d’annoncer l’embauche de Nicole Dupuis dans le poste de coordonnatrice au soutien administratif.

     Mme Dupuis est active dans la communauté francophone ayant habité à Halifax depuis plus de trente ans, et elle est une diplômée de l’École du Carrefour, à Dartmouth. Elle a ensuite complété ses études à l’Université Dalhousie en Gestion de loisirs, tout en travaillant pendant de nombreuses années comme coordinatrice du Camp de jour à Dartmouth et Halifax. Ceci a mené à un emploi avec les Programmes de soutien au personnel (PSP) en loisirs communautaires.

     Elle participe présentement à de nombreux groupes de la région, tels que les comités d’école consultatifs de l’École Beaubassin et de l’École secondaire du Sommet. Elle donne aussi des cours de français langue seconde aux parents et grands-parents par l’entremise de l’Équipe d’alphabétisation de la Nouvelle-Écosse, elle a fait de la suppléance dans les écoles francophones, et elle est entraîneuse de patinage artistique.

     Dans son rôle de coordonnatrice au soutien administratif, elle participera à l’élaboration du plan de communication de la FPANÉ, assurera la communication entre l’organisme et les différents groupes de parents, et offrira son soutien aux multiples projets de la FPANÉ.

     « Nicole nous arrive avec une vaste expérience en gestion de projet et une excellente connaissance de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse. Elle sera un atout important pour l’organisme », mentionne Véronique Legault, directrice générale de la FPANÉ.

     Madame Dupuis entrera en fonction le 15 octobre 2019.