<< Retour | Archives
Publié le lundi 19 mars 2012 | Mis à jour le lundi 19 mars 2012

Les Rendez-vous de la Francophonie 2012

Le lancement des 14es Rendez-vous de la Francophonie en Nouvelle-Écosse a eu lieu le vendredi 9 mars à 11 h par vidéoconférence à l'Université Sainte-Anne. Une centaine de personnes était répartie dans les cinq campus, soit à la Pointe-de-l'Église, à Tusket, à Petit-de-Grat, à Saint-Joseph-du-Moine et à Halifax. De gauche à droite : Darrell Samson, directeur général du Conseil scolaire acadien provincial, l'honorable Graham Steele, ministre des Affaires acadiennes, Allister Surette, recteur de l'Université Sainte-Anne et Hughie Batherson, vice-recteur aux affaires étudiantes à l'Université Sainte-Anne.
Photo : Gracieuseté
Le lancement des 14es Rendez-vous de la Francophonie en Nouvelle-Écosse a eu lieu le vendredi 9 mars à 11 h par vidéoconférence à l'Université Sainte-Anne. Une centaine de personnes était répartie dans les cinq campus, soit à la Pointe-de-l'Église, à Tusket, à Petit-de-Grat, à Saint-Joseph-du-Moine et à Halifax. De gauche à droite : Darrell Samson, directeur général du Conseil scolaire acadien provincial, l'honorable Graham Steele, ministre des Affaires acadiennes, Allister Surette, recteur de l'Université Sainte-Anne et Hughie Batherson, vice-recteur aux affaires étudiantes à l'Université Sainte-Anne.
Photo : Gracieuseté

Norbert LeBlanc

TUSKET – Le lancement des 14es Rendez-vous de la Francophonie en Nouvelle-Écosse a eu lieu le vendredi 9 mars à 11 h par vidéoconférence à l’Université Sainte-Anne. Sébastien Dol, agent de communications pour l’Université, a souhaité la bienvenue à la centaine de personnes réparties dans les cinq campus, soit à la Pointe-de-l’Église, à Tusket, à Petit-de-Grat, à Saint-Joseph-du-Moine et à Halifax. M. Dol a présenté Ginette Chiasson, coordonnatrice provinciale pour les Rendez-vous de la Francophonie 2012. Mme Chiasson a informé le groupe que les Rendez-vous se dérouleront pendant 17 jours et entoureront la Journée internationale de la Francophonie le 20 mars.

À la suite du discours des organisateurs, les directeurs des campus ont présenté leurs invités spéciaux. Parmi ceux-ci se trouvaient des politiciens, des membres du clergé, des fonctionnaires, des professeurs, des représentants des organismes acadiens, des élèves et bien d’autres.

Allister Surette, recteur de l’Université a souhaité la bienvenue aux participants. Il a rappelé aux gens que c’est notre devoir de fêter le dynamisme de nos communautés francophones.

En l’absence de Ron Robichaud, président de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, Norbert LeBlanc a parlé de l’importance de la langue française dans le milieu. M. LeBlanc a également abordé le thème des Rendez-vous 2012, S’enrichir pour bâtir. Il a terminé ses commentaires en invitant la communauté acadienne et francophone à prendre le temps de vivre en français.

L’honorable Graham Steele, ministre des Affaires acadiennes, a informé le groupe qu’il venait de terminer une tournée dans les régions acadiennes de la province. Il a encouragé l’auditoire à appuyer Le Courrier de la Nouvelle-Écosse, un outil qu’il juge indispensable à la communauté acadienne et francophone et qui célèbre cette année son 75e anniversaire.

Alizé Barth, originaire de la France était la conférencière pour les cérémonies des Rendez-vous. Mme Barth était ravie qu’on lui ait demandé de prononcer un discours pour cette occasion. Il y a à peine deux mois qu’elle et sa famille sont arrivées dans la région métropolitaine d’Halifax. Elle est très heureuse qu’ils aient choisi ce coin de l’Acadie, permettant ainsi à ses enfants de grandir dans un milieu très dynamique.

La dernière présentation portait sur une vidéo préparée par Nathalie Desautels Comeau, enseignante de la 1re année et ses élèves de l’École Jean-Marie Gay. La vidéo a été réalisée par Mathieu Laprise, moniteur de langue à cette école. Le scénario présente des élèves se questionnant sur leur futur en tant que francophones en 2025.

Les cérémonies se sont terminées par des remerciements de la part de Hughie Batherson, vice-recteur aux affaires étudiantes à l’Université Sainte-Anne.