<< Retour | Archives
Publié le lundi 13 février 2012 | Mis à jour le lundi 13 février 2012

Forum sur le leadership du CSAP

Une soixantaine d'élèves du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) ont assisté au Forum sur le leadership à Cornwallis la fin de semaine du 4 février. Des représentants des conseils étudiants des écoles secondaires, ainsi que du personnel enseignant, des animateurs culturels et des directeurs d'école, ont suivi une session de formation sur la création d'un dialogue avec le CSAP, sur l'usage du français à l'école et dans la communauté et sur le partage d'idées et d'activités. Les élèves ont été accueillis à leur arrivée par le maire du Village du leadership (le directeur général du CSAP, Darrell Samson, à gauche) et par son garde du corps (François Rouleau, au centre debout, directeur régional du CSAP au Nord-Est).
Photo : Richard Landry
Une soixantaine d'élèves du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) ont assisté au Forum sur le leadership à Cornwallis la fin de semaine du 4 février. Des représentants des conseils étudiants des écoles secondaires, ainsi que du personnel enseignant, des animateurs culturels et des directeurs d'école, ont suivi une session de formation sur la création d'un dialogue avec le CSAP, sur l'usage du français à l'école et dans la communauté et sur le partage d'idées et d'activités. Les élèves ont été accueillis à leur arrivée par le maire du Village du leadership (le directeur général du CSAP, Darrell Samson, à gauche) et par son garde du corps (François Rouleau, au centre debout, directeur régional du CSAP au Nord-Est).
Photo : Richard Landry

Richard Landry

CORNWALLIS − Une soixantaine d’élèves du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) ont assisté au Forum sur le leadership à l’ancienne base militaire de Cornwallis la fin de semaine du 4 février. Des représentants des conseils étudiants des écoles secondaires, ainsi que du personnel enseignant, des animateurs culturels et des directeurs d’école, ont suivi une session de formation sur la création d’un dialogue avec le CSAP, sur l’usage du français à l’école et dans la communauté et sur le partage d’idées et d’activités.

Dans l’ambiance du Village du leadership, les élèves ont été accueillis à leur arrivée par le maire, rôle joué par Darrell Samson (directeur général du CSAP) et son garde du corps, rôle joué par François Rouleau (directeur régional du Nord-Est et responsable du dossier de la construction identitaire). Les élèves ont aussi été accueillis par, entre autres, l’infirmière qui leur a donné la piqûre de leadership, la journaliste-photographe, l’entraîneuse physique, l’aubergiste et mademoiselle Carnaval du village. 

Pendant le souper du 2 février, premier jour de l’événement, l’élève Charles MacDougall a invité les participants à partager des idées d’activités pour que les autres écoles en bénéficient et les mettent à profit dans le futur. L’enseignante Christine Doucet a lancé un défi aux élèves, celui de retourner à leur école très motivés afin d’encourager les autres élèves.

Au cours du même repas, il y a eu la visite de Jacques (rôle joué par Darrell Samson), le frère fictif de Gabriel Lajeunesse (fiancé d’Évangéline), qui est revenu du passé (1755) pour retracer l’évolution de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse. Il a raconté ce qu’il a appris jusqu’à la création du CSAP en 1996 et l’évolution depuis. Les élèves ont ainsi eu un cours d’histoire.

En soirée, la Franco-Ontarienne Lise Paiement, consultante en construction identitaire, a présenté un atelier sur les trois qualités de leadership, soit l’humilité, le courage et la passion. Il s’agissait des lignes directrices de la fin de semaine. Les élèves ont été invités à créer une pancarte en y indiquant les éléments appris et ce qu’ils signifiaient à leurs yeux.

Le vendredi matin, en séance plénière, Mme Paiement a animé un dialogue passionné sur la place qu’occupe la langue française dans la vie de tous les jours et sur la nécessité de l’utiliser en tout temps afin de la préserver. Selon elle, dans le mot communauté, il y a « commun » (ce qui est commun à tous), dans le mot appartenir, il y a le mot « part » (sa part dans l’utilisation de la langue par tous) et dans le mot engagement, il y a le mot « gage » (la promesse de préserver la langue).

En après-midi, les élèves ont examiné les réalités et les défis auxquels ils font face à leur école et dans leur communauté respective. Ils ont ensuite échangé sur ce qu’ils peuvent faire dans le cadre de leur rôle de leaders pour relever ces défis. Les élèves de chaque école se sont regroupés afin de préparer une présentation pour le directeur général du CSAP, Darrell Samson. À tour de rôle, ils ont présenté ce qu’ils feront au sein du conseil étudiant et ce que devraient faire l’administration et le CSAP pour promouvoir les avantages d’utiliser la langue française et pour promouvoir l’esprit d’école.

Les élèves ont ainsi passé la fin de semaine à faire une réflexion sur leur identité, sur leur rôle en tant que leaders et sur le rapprochement avec le CSAP. Pour conclure l’événement, chaque école a présenté une petite production que les élèves ont créée en groupes.

Les activités de la fin de semaine ont été organisées par Ingrid Levesque, consultante en construction identitaire au CSAP, et par Lise Paiement en collaboration avec François Rouleau, les agentes culturelles, Juliana Barnard et Katie Saint-Pierre, et les élèves Charles MacDougall et Ghislain d’Entremont. Céleste Godin du Conseil jeunesse provincial était responsable de l’animation.