<< Retour | Archives
Publié le vendredi 3 février 2012 | Mis à jour le vendredi 3 février 2012

Une 21e école pour le CSAP

La 21e école du Conseil scolaire acadien provincial a ouvert officiellement ses portes le samedi 28 janvier. Il s'agit de l'École des Beaux-Marais à Porters Lake près d'Halifax. Le ministre des Affaires acadiennes, l'honorable Graham Steele, a procédé à l'ouverture devant plus d'une centaine d'invités de la communauté scolaire et locale. De gauche à droite : Le ministre Graham Steele et le directeur de la nouvelle école, Allan Boudreau.
Photo : Micheal Creagan
La 21e école du Conseil scolaire acadien provincial a ouvert officiellement ses portes le samedi 28 janvier. Il s'agit de l'École des Beaux-Marais à Porters Lake près d'Halifax. Le ministre des Affaires acadiennes, l'honorable Graham Steele, a procédé à l'ouverture devant plus d'une centaine d'invités de la communauté scolaire et locale. De gauche à droite : Le ministre Graham Steele et le directeur de la nouvelle école, Allan Boudreau.
Photo : Micheal Creagan

Richard Landry

PORTERS LAKE − La 21e école du Conseil scolaire acadien provincial a ouvert officiellement ses portes le samedi 28 janvier 2012. Il s’agit de l’École des Beaux-Marais à Porters Lake près d’Halifax. On y accueille des élèves depuis septembre 2011. Le ministre des Affaires acadiennes, l’honorable Graham Steele, a procédé à l’ouverture devant plus d’une centaine d’invités de la communauté scolaire et locale.
Kenneth Gaudet, président du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP), a fait remarquer que le Conseil était très heureux de recevoir la demande pour une école de langue française. « Le 7 juin 2010, 72 personnes convaincues et courageuses ont participé à une première rencontre dans le but de faire une demande pour une école française. Ce n’est pas juste à cause du nombre que le CSAP a pris votre demande au sérieux. L’éducation en français des ayants droit, c’est notre raison d’être. »
Selon lui, le ministère de l’Éducation a été très réceptif à cette requête. « Je suis toujours impressionné par des groupes comme le vôtre qui veulent faire revivre leur langue et leur culture. Quelle meilleure façon de le faire que par l’intermédiaire de l’école! Par le passé, nous avons pu constater que toute la communauté s’est ralliée autour des nouvelles écoles pour assurer la pérennité de leur identité acadienne et francophone. Nous en avons eu la preuve partout dans la province. »
Pour sa part, le ministre Steele, représentant la ministre de l’Éducation, Ramona Jennex, était accompagné d’enseignants, de parents ainsi que de représentants du CSAP.  « Il s’agit de la 21e école du réseau du CSAP. Le CSAP est une institution importante dans la communauté acadienne et cette école reconnaît les racines acadiennes de la région de Chezzetcook et de la côte Est », a dit le ministre.
Les 27 élèves de la nouvelle école, en maternelle ou les enfants de 4 ans inscrits au programme Grandir en français, ont assisté à la cérémonie d’ouverture. Le jeune Blaise Robertson a coupé le ruban. À tour de rôle, les classes ont présenté des comptines, puis ensemble ils ont exécuté des danses avec instruments. Un flambeau symbolique a été remis à trois générations. Grand-mère Edmée Boudreau a passé le flambeau à la mère Michelle Boudreau qui l’a remis à la petite-fille, l’élève Brianna Boudreau.
Darrell Samson, directeur général du CSAP, estime que l’avenir s’annonce bien pour l’école. « C’est une très grande cérémonie pour cette communauté. Nous venons de passer à la deuxième ronde d’inscriptions et nous prévoyons déjà accueillir 47 élèves l’an prochain : 18 dans le programme Grandir en français, 16 en maternelle et 13 en première année. »
Le directeur de l’école, Allan Boudreau, accompagné de la première mère ayant demandé une école francophone dans cette région en avril 2010, Bernadette Robicheau, ont fait un historique de l’école. Mme Robicheau a indiqué qu’elle a demandé pour une école dans une lettre adressée au directeur général du CSAP, Darrell Samson.
Les activités se sont poursuivies à l’extérieur où il y a eu l’inauguration du grand panneau affichant le nom de l’école par le président du Conseil, Kenneth Gaudet, et le ministre Steele.