<< Retour | Archives
Publié le vendredi 27 janvier 2012 | Mis à jour le vendredi 27 janvier 2012

2012 : Année internationale des coopératives

Le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse (CCANE) s'est joint à ses homologues des autres provinces canadiennes afin de célébrer le lancement officiel de l'Année internationale des coopératives. Pour ce faire, une cinquantaine d'entrepreneurs de divers secteurs économiques et des quatre coins du Cap-Breton ont assisté à une activité de réseautage organisée par le CCANE à Chéticamp. De plus, une diffusion radio de l'événement a été coordonnée dans toutes les régions acadiennes de la province par l'intermédiaire des radios communautaires CKJM, CITU, CIFA et CKRH. De gauche à droite : Maurice Lelièvre (membre du conseil d'administration de la Caisse populaire acadienne), Diane Poirier (directrice générale de la Coopérative artisanale) et Shirley Poirier (présidente de la Résidence acadienne).
Photo : Courtoisie Darlene Doucet
Le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse (CCANE) s'est joint à ses homologues des autres provinces canadiennes afin de célébrer le lancement officiel de l'Année internationale des coopératives. Pour ce faire, une cinquantaine d'entrepreneurs de divers secteurs économiques et des quatre coins du Cap-Breton ont assisté à une activité de réseautage organisée par le CCANE à Chéticamp. De plus, une diffusion radio de l'événement a été coordonnée dans toutes les régions acadiennes de la province par l'intermédiaire des radios communautaires CKJM, CITU, CIFA et CKRH. De gauche à droite : Maurice Lelièvre (membre du conseil d'administration de la Caisse populaire acadienne), Diane Poirier (directrice générale de la Coopérative artisanale) et Shirley Poirier (présidente de la Résidence acadienne).
Photo : Courtoisie Darlene Doucet

Philippe Haché

CHÉTICAMP – Le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse procède au lancement officiel de l’Année internationale des coopératives.
Le jeudi 12 janvier, le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse (CCANE) s’est joint à ses homologues des autres provinces canadiennes afin de célébrer le lancement officiel de l’Année internationale des coopératives. Pour ce faire, une cinquantaine d’entrepreneurs de divers secteurs économiques et des quatre coins du Cap-Breton ont assisté à une activité de réseautage organisée par le CCANE à Chéticamp. De plus, une diffusion radio de l’événement a été coordonnée dans toutes les régions acadiennes de la province par l’intermédiaire des radios communautaires CKJM, CITU, CIFA et CKRH.
L’année 2012 a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies, le 18 décembre 2009, l’Année internationale des coopératives en hommage à la contribution de ces organisations à la réduction de la pauvreté, à la création d’emplois et à l’intégration sociale. Alors que le mouvement coopératif compte aujourd’hui plus d’un milliard de membres et emploie plus de cent millions de personnes dans le monde entier, il est bien évident qu’il représente un joueur non négligeable du développement économique des collectivités. Des études effectuées en Colombie-Britannique et au Québec démontrent que le taux de survie pour une entité coopérative est de 50 % plus élevé que celui des sociétés privées, indique le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse. Cependant, bien que 40 % de la population adulte canadienne est membre d’au moins une coopérative, plusieurs Néo-Écossais ont du mal à distinguer une coopérative d’une entreprise privée.
Qu’est-ce qu’une coopérative?
Selon l’Alliance coopérative internationale, une coopérative est une association autonome de personnes volontairement réunies afin de répondre à leurs besoins économiques, sociaux et culturels ainsi qu’à leurs aspirations, grâce à une entreprise détenue conjointement et démocratiquement contrôlée. Les valeurs fondamentales d’une coopérative sont la prise en charge ainsi que la responsabilité personnelle et mutuelle, la démocratie, l’égalité et la solidarité. Les membres adhèrent à une éthique fondée sur l’honnêteté, la transparence, la responsabilité sociale et l’altruisme.
Les sept principes coopératifs
-    Adhésion volontaire et offerte à tous;
-    Pouvoir démocratique exercé par les membres;
-    Participation économique des membres;
-    Autonomie et indépendance;
-    Éducation, formation et information;
-    Coopération entre les coopératives;
-    Engagement envers la communauté.
Le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse
Le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse a pour mission de promouvoir le développement coopératif acadien de la province. L’organisme envisage un avenir où les Acadiens et Acadiennes de la Nouvelle-Écosse auront une qualité de vie améliorée grâce à leur travail coopératif. Le Conseil coopératif acadien de la Nouvelle-Écosse offre, entre autres, des services d’information, de consultation, de coordination et de formation aux coopérateurs, appuie des initiatives favorisant le développement des régions acadiennes, aide à établir des coopératives qui répondent aux besoins économiques et sociaux tout en agissant à titre de porte-parole du mouvement coopératif acadien sur le territoire de la province. En date de parution de cet article, la Nouvelle-Écosse compte plus de 350 coopératives. De celles-ci, on estime que de 20 à 25 exercent leurs activités en français.