Accueil 

« Retour | Archives | La une | 
Le 3 février 2012
Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

Les Programmes des langues officielles

Mélanie Rocha, agente de promotion des Programmes des langues officielles et ancienne monitrice de langue à l'École Beaubassin d'Halifax. (Photo : Rachid Hertouch)
Mélanie Rocha, agente de promotion des Programmes des langues officielles et ancienne monitrice de langue à l'École Beaubassin d'Halifax. (Photo : Rachid Hertouch)

Rachid Hertouch

La BUTTE – Depuis quelques années, le Conseil des ministres de l’Éducation du Canada (CMEC) a mis en place plusieurs programmes pour favoriser les échanges linguistiques et culturels entre francophones et anglophones. Ils sont regroupés sous l’appellation Programmes des langues officielles (PLO). Mélanie Rocha, agente de promotion des Programmes des langues officielles, explique les différentes possibilités offertes aux jeunes qui souhaitent découvrir leur pays.
Le programme Odyssée est ouvert aux étudiants postsecondaires qui souhaitent acquérir une expérience professionnelle dans le domaine de l’éducation en langue. Ce programme ouvre des centaines de postes de moniteurs de langue dans les écoles élémentaires, secondaires ou encore dans certaines universités. Le moniteur de langue prépare des activités pédagogiques pour aider les jeunes dans leur apprentissage des langues officielles. Les personnes sélectionnées sont invitées à un stage de formation au Québec, puis à un stage de formation provincial dans la province où elles souhaitent travailler.
Mélanie Rocha a elle-même été monitrice de langue. Elle en garde un souvenir agréable : « J’étais monitrice de langue à l’École Beaubassin avec les enfants de 1re année francisation. C’était une super expérience. J’ai pu découvrir une profession, mais aussi une culture et une région. » Mme Rocha explique que les moniteurs sont bien perçus par les enfants : « Nous ne sommes pas leurs enseignants, nous n’avons pas de rôle d’autorité. Les enfants sont contents de nous voir, car ils savent qu’il va y avoir une activité amusante. »
Les moniteurs de langue sont rémunérés à hauteur de 18 500 $ pour neuf mois de travail. Ils passent 20 heures en classe et effectuent 5 heures de préparation par semaine. La plupart des postes se trouvent dans des régions rurales du Québec et du Nouveau-Brunswick. Mélanie Rocha conseille vivement aux jeunes qui souhaitent se tourner vers l’enseignement d’essayer l’aventure Odyssée : « Le métier de moniteur m’a permis de savoir un peu plus ce que je voulais faire par la suite. C’est probablement la meilleure décision que j’ai prise dans ma vie. Mais Odyssée n’est pas la seule possibilité; les programmes Destination Clic et Explore permettent aux jeunes Canadiens de partir en immersion et d’enrichir leur langue. »
Destination Clic est ouvert aux élèves de 8e et 9e année qui apprennent le français comme langue première. Ceux-ci bénéficient d’une bourse permettant de suivre trois semaines de cours dans l’une des universités suivantes : l’Université d’Ottawa, l’Université du Québec à Trois-Rivières ou l’Université de Moncton. La bourse couvre l’essentiel des dépenses, mais une partie reste à la charge de l’élève.
Enfin, le programme Explore consiste en une bourse de 2 000 $ offerte aux élèves de la 12e année ou aux étudiants d’université. La bourse permet de partir en immersion durant cinq semaines dans une université québécoise, à l’Université de Moncton ou à l’Université Sainte-Anne. Selon son université d’origine, l’étudiant peut obtenir des crédits universitaires durant la période d’immersion.
Les personnes qui souhaitent en apprendre davantage sur les PLO peuvent se rendre sur le site Web du CMEC : www.cmec.ca.


« Retour