À LA UNE CETTE SEMAINE

CHÉTICAMP : Six différents spectacles ont foulé les planches de la scène de la Place des arts Père-Anselme-Chiasson au courant de l’été 2015. Plusieurs larmes ont été versées, les rires ont retenti sur tous les murs, et maintenant que les costumes sont rangés et que le rideau est fermé, l’équipe du Conseil des arts de Chéticamp prend le temps d’absorber toute l’énergie positive qui a entouré chacune des productions de l’été.

L’été 2015 a débuté avec un tout nouveau spectacle : Le Grand Chady. Cette comédie originale à inspiration historique a su charmer le public. Ce spectacle marquait aussi la première fois que Nathaniel Jenkins assurait la direction musicale d’une pièce de théâtre.

Le Gala du Festival de l’Escaouette, une tradition annuelle du Festival de l’Escaouette a rassemblé des artistes locaux dont Nicole LeBlanc, Claude Bourgeois, le Groupe LeLièvre et la Swing du Suête.

La crème de la crème, selon plusieurs, c’était le retour du Grand Cercle, un spectacle qui n’a pas été monté à Chéticamp depuis plusieurs années et qui était joué pour la première fois dans l’auditorium de la Place des arts Père-Anselme-Chiasson. Comme un bon vin, il semble que la production a pris encore plus de maturité depuis 2009. Le public a adoré!

Ryan Doucette, un vétéran de la scène du Conseil des arts de Chéticamp, est revenu le temps de présenter un spectacle d’humour dans la salle qui l’a vu grandir en tant que le jeune comédien talentueux qu’il est aujourd’hui.

Une production entièrement en anglais a aussi vu le jour cette année. Jeanne d’Acadie, la pièce historique sur le courage d’une femme durant la Déportation, a été jouée en français l’an dernier et sa traduction a été bien reçue cette année dans la communauté anglophone de la région.

Le directeur artistique Paul Gallant se dit satisfait de la saison et songe déjà à ce qui vient : « Aussitôt qu’on finit une production ou une saison on se met tout de suite à penser à la prochaine. On a plein d’idées pour l’année qui vient et on est pas mal excités de partager d’autres beaux moments avec vous. Mais pour l’instant, on va prendre le temps de digérer tout l’amour qui nous a été donné par le public durant la saison car au-delà de 2 800 spectateurs ont passé nous voir, et pour ça, on les remercie chaudement. »

 

CLARE : Au lendemain du 60Festival acadien de Clare, le président Sébastien Dol estime que la communauté a apprécié la formule d’une semaine d’activités, contrairement aux deux semaines des dernières années. « On aura de la misère à faire mieux l’année prochaine, selon lui. Le partenariat avec la Société Radio-Canada et avec l’Université Sainte-Anne a beaucoup contribué à la réussite. »

Le président n’a reçu que des commentaires positifs de tout le monde qui a offert son opinion sur le Festival. « Toutes les activités organisées étaient à guichets fermés; c’est donc un grand succès pour nous. Je remercie les 50 commanditaires qui ont grandement contribué au taux de participation élevé. »

Pour sa part, Karolyn AuCoin, coordonnatrice du Festival, estime que l’événement a connu un succès dans toutes les activités. « Le Festival n’aurait pas pu mieux aller. On a eu assez de bénévoles pour réaliser les activités, les gens sont venus pour nous appuyer. »

Suivant l’ouverture officielle le dimanche 9 août (voir Le Courrier du 14 août 2015), les activités du Festival ont continué le lundi 10 août avec le défilé des jeunes à Meteghan, qui a vu encore une fois un grand nombre de jeunes participants. Les couleurs acadiennes étaient abondantes dans les nombreuses petites charrettes et bicyclettes, allant du presbytère de l’église jusqu’à la Villa acadienne. Les enfants étaient visiblement fiers de leurs projets.

Le souper-théâtre a été présenté à trois reprises devant des salles combles. Les spectateurs ont apprécié la nourriture locale et l’humour, dont le thème était la médecine. Les comédiennes Anne LeBlanc, Justine Boulianne et Clara Dugas ont su amuser leur public. 

En plus de célébrer simultanément le 60e anniversaire du Festival acadien de Clare et le 125e anniversaire de l’Université Sainte-Anne, on soulignait aussi le 40e anniversaire de la Fanfare régionale de Clare, en présentant un gros spectacle à l’église Saint-Bernard lundi soir. Encore une fois devant une foule impressionnante, la directrice de la Fanfare, Lisette Sieberath, a su présenter, avec ses collègues, un spectacle qui a comblé les attentes. 

Les nouveaux Évangéline et Gabriel du Festival, Brianne Deveau et Brandon LeBlanc, ont participé au spectacle pour enfants avec Monette Robichaud. L’activité a eu lieu à la P’tite académie de Pointe-de-l’Église et à Notre Jardin d’enfance de Meteghan le mardi 11 août. Les deux personnages du Festival ont chanté et amusé les enfants au plaisir de tous.

Johnny Comeau (Beausoleil Broussard) et Kenneth Saulnier (1755), deux musiciens originaires de la Baie Sainte-Marie, ont accueilli 410 personnes assises et d’autres debout autour de la salle le mardi soir à l’ancien édifice de la Légion. La salle était remplie! La soirée vins et fromages a eu lieu à l’ancien édifice du Richelieu. Le chansonnier Brian Amirault et la sommelière de la Nova Scotia Liquor Commission, Leslee Fredericks, ont diverti la foule avec du bon vin et de la musique locale.

Le père Albénie d’Entremont a béni les bateaux de pêche au quai de Meteghan le vendredi soir. Une douzaine de bateaux ont participé au défilé qui est parti du quai pour se rendre au fourneau puis au quai de Saulnierville avant de retourner à Meteghan. Cinq bateaux étaient décorés pour l’occasion.

Il y a eu également, le vendredi et le samedi, les grandes célébrations des Retrouvailles à l’Université Sainte-Anne soulignant les 125 ans de l’Université et l’arrivée des pères Eudistes (article à venir dans une prochaine édition du journal).

Le samedi 15 août, la population de Clare a su fêter en grand la fête nationale du peuple acadien. Toute une journée remplie de célébrations et de fierté était organisée pour l’occasion. La marche du Festival a attiré onze participants sur le trajet panoramique le long de la baie Sainte-Marie, avec l’hôte Marcel Comeau. La cérémonie de la levée du drapeau acadien a eu lieu au bureau municipal, au son de l’hymne national interprété par Lianne Thibodeau. Michel Samson, ministre des Affaires acadiennes, était de la partie pour souhaiter une bonne fête nationale aux Acadiens, de même que le préfet Ronnie LeBlanc et le député Gordon Wilson. La troupe de la Baie en Joie était de la fête. La messe de l’Assomption a eu lieu dans l’église Saint-Bernard avec le célébrant père Yvon Dionne, accompagné du père Wieslaw Papuga et du père Greg Sampson. Le diacre Gérald Tufts a fait le prône pour l’occasion. Il a souligné la foi du peuple acadien envers la religion catholique.

« On a eu le plus grand tintamarre que Clare n’a jamais vu », estime Karolyn AuCoin. La marche bruyante a eu lieu à partir de 18 h de la  Rivière-aux-Saumons et de Saint-Bernard. Des centaines de véhicules étaient de la partie au grand plaisir des milliers de gens qui s’étaient rassemblés au bord des routes pour faire du bruit!

Le Grou tyme a suivi le tintamarre après l’arrivée d’une centaine de gens et de véhicules sur le site du gros spectacle devant le Rendez-vous à l’Université. On estime qu’il y avait entre 4 000 et 5 000 spectateurs au Grou tyme, qui a été diffusé en direct sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé dès 21 h. Retransmis au réseau national de Radio-Canada, d’un océan à l’autre, le spectacle soulignait le 125e anniversaire de l’Université Sainte-Anne et le 60e anniversaire du Festival acadien de Clare, le plus ancien festival acadien au monde.

Il s’agissait d’une activité gratuite visant à honorer la population locale qui a appuyé les activités du Festival acadien de Clare pendant 60 ans. Les artistes sur scène étaient : Radio Radio, Grand Dérangement, Caroline Savoie, Cy, Joseph Edgar, Arthur Comeau, Marcel Aymar, Georgette LeBlanc, Stella Burridge avec Cindy LeBlanc, Les Voix dans l’vent et la Baie en Joie. En pré-spectacle, il y avait Unisson et Jonah Guimond. 

Les activités ont pris fin le dimanche 16 août avec le gros défilé de chars allégoriques depuis le Petit-Ruisseau jusqu’à la Pointe-de-l’Église. Le long défilé a su plaire aux milliers de spectateurs installés le long de la route.

D’autres activités du Festival comprenaient la course Fun Run, les soirées musicales Tante Madeleine, voulez-vous danser?, des activités associées aux métiers d’art et d’artisanat et des feux de camp les soirs, avec Thomas Saulnier.

Les gagnants de la loterie du Festival sont : pour la voiture Ford Fiesta, Jean-Guy LeBlanc; pour 1 000 $, Franklin Surette de Pubnico-Ouest, et pour le iPad, Linda Saulnier.

Les gagnants des chars allégoriques : le meilleur de tous : le char de Man and Peace et dans la catégorie commerciale : Comeau Sea Foods (1er), Villa acadienne (2e) et Riverside (3e); dans la catégorie individuelle : Little Miss Yarmouth (1er) et Len LeBlanc (2e) et dans la catégorie sans but lucratif : Man and Peace (1er), la municipalité de Clare (2e) et les Acadiens-Metis Souriquois (3e). Le bateau gagnant dans le défilé de bateaux est le Windy Gale.

Autres articles récents

  • L’importance d’un cimetière qui date d’avant la Déportation
    L’importance d’un cimetière  qui date d’avant la Déportation

    WOLFVILLE – C’est dans une atmosphère amicale et détendue qu’une dizaine de bénévoles des Amis de Grand-Pré ont participé, le vendredi 30 mai dernier, au nettoyage de la cour et des jardins du cimetière Sainte-Famille à Falmouth.

    Pendant l’après-midi, plusieurs Amis étaient présents, dont Susan Surette-Draper (présidente) et Ernie Draper de Port Williams, Ken Belfountain de Kentville, Félix et Lucille Amirault de Kingston ainsi que Derek Allerton de Wolfville. Les travaux de nettoyage et d’aménagement des parterres de fleurs et du terrain profiteront aux personnes qui se rendront au cimetière pendant la saison estivale.

    Les 19 et 28 juillet prochains, les gens pourront se renseigner sur cette histoire locale fascinante et participer à la Journée de commémoration du Grand Dérangement. Dans le cadre des Causeries à Grand-Pré du samedi 19 juillet 2014, Talva Jacobson, archéologue et artiste céramique, fera sa toute première présentation publique sur le processus de la reconstruction du crâne de l’enfant acadien trouvé lors des fouilles en 1996. De plus, le dévoilement de la brique posée par les Amis de Grand-Pré à la mémoire d’Angèle Arsenault, décédée le 25 février dernier, aura lieu vers 15 h 30 le 28 juillet, lors du pèlerinage commémorant la Déportation. D’autres briques seront dévoilées à la même cérémonie au cimetière Sainte-Famille.

  • Reconnaissance des bénévoles de la grande région de Halifax
    Reconnaissance des bénévoles  de la grande région de Halifax

    DARTMOUTH – Le Gala annuel de reconnaissance des bénévoles 2013-2014, organisé par le Conseil communautaire du Grand-Havre (CCGH), s’est tenu le 24 mai dernier. Dix-huit organismes de la grande région de Halifax ont souligné l’implication de leurs bénévoles.
    Une enquête réalisée en 2010 a révélé que plus de 13 millions de Canadiens ont fait du bénévolat au cours de cette année-là. La Nouvelle-Écosse a compté près de 500 000 bénévoles, ce qui représente 54 % de la population. « Sans le travail des bénévoles, il n’y aurait pas de développement communautaire francophone dans la municipalité régionale de Halifax. Tous les organismes de la communauté fonctionnent grâce à l’aide et à la contribution des bénévoles », a déclaré Jules Chiasson, directeur du CCGH.

  • Un centre de recherche et d'innovation en sciences à la Baie Sainte-Marie
    Un centre de recherche et d'innovation en sciences à la Baie Sainte-Marie

    POINTE-de-l’ÉGLISE – Le député de Nova-Ouest, Greg Kerr a annoncé le mardi 22 avril dernier un investissement de 482 920 $ du gouvernement du Canada dans ce projet de recherche, de développement et d’innovation dans la municipalité de Clare. Le ministère provincial du Développement économique et rural et du Tourisme investit quant à lui 75 000 $ dans la création de ce nouveau laboratoire à Saulnierville et de deux serres sur le campus de la Pointe-de-l’Église.

    Le projet est le fruit d’une collaboration stratégique des secteurs public et privé afin de stimuler la recherche et l’innovation en milieu rural en Nouvelle-Écosse. Il fait suite aux conclusions de la récente commission Ivany (recteur d’Acadia University), notamment quant à l’engagement de doubler les fonds pour la recherche dans les universités et les collèges ainsi que de trouver des approches durables et à valeur ajoutée pour les industries traditionnelles.

  • L'hiver a causé d'importants dégâts en Nouvelle-Écosse

    POINTE-de-l’ÉGLISE − Le blizzard du mercredi 26 mars avec des vents s’élevant à quelque 153 kilomètres à l’heure a laissé ses traces à Pointe-de-l’Église. En plus de démolir le phare it, les vents ont endommagé, entre autres, un des quatre pics de l’église Sainte-Marie à proximité.

    Le phare de la Pointe, construit en 1874, était devenu un lieu historique sur le campus de l’Université Sainte-Anne, juste à côté. Il s’agissait d’un des derniers phares en bois dans la province. Le vent a démoli la structure et une bonne partie s’est retrouvée sur le côté de la falaise tout près. C’était un lieu de rencontre pour les étudiants ainsi que pour les promeneurs le long du sentier qui s’étend le long de la côte jusqu’au petit bois derrière l’Université.

    L’église Sainte-Marie, la plus grande église en bois en Amérique du Nord, s’élève à 185 pieds (56,4 mètres) de haut et comprend un ballast de 40 tonnes de roches pour résister aux éléments. Le dommage a été fait à une face des quatre pics à 150 pieds de haut, celui qui pointe vers le campus de l’Université Sainte-Anne. « La face de la pointe indique un petit pic détaché aux deux tiers de sa hauteur, a expliqué André Valotaire, coordonnateur de la paroisse Sainte-Marie. Un autre coup de vent ou la pluie pourrait le détacher. Le vent de la tempête a élevé le morceau détaché de 3 pouces. Il y a une ouverture vers l’extérieur. Ça tient par un ou deux clous au haut et le pic pourrait tomber n’importe quand. »

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin